Contenu de la page.

Prix Innovation

Ce diamant est décerné à un intervenant ou à un groupe qui a mis en place un projet, une pratique, une mesure à caractère novateur ou une nouvelle façon de faire démontrant un bénéfice tangible pour la clientèle visée.


Gagnant:


Innovation-ouverture-PCL-1.jpg

L’équipe projet et le Dr Jean Archambault, secrétaire du comité exécutif du Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens.


Ouverture de la première plateforme clinico-logistique au Canada

Composante du nouveau complexe hospitalier située dans Beauport et inaugurée en décembre 2021, la plateforme clinico-logistique (PCL) regroupe plusieurs secteurs névralgiques du CHU : services alimentaires, pharmacie, entreposage et distribution de fournitures ainsi que reprographie. La PCL permet de revoir entièrement la logistique hospitalière, de l’optimiser et de la rendre invisible pour les patients et le personnel soignant.

Le regroupement d’une large part de la logistique entourant la nourriture, les médicaments et les fournitures à la PCL libère des espaces et du personnel dans les hôpitaux du CHU, harmonise les pratiques, simplifie les processus et favorise la formation ainsi que la rétention de la main-d’œuvre. La concentration de l’expertise et l’intégration de nombreuses technologies nouvelles à la PCL permettent également d’accroître l’efficacité du CHU et de minimiser les risques d’erreur.

La PCL est le premier bâtiment du genre au Canada; elle révolutionne de la logistique hospitalière du CHU et est déjà un modèle pour plusieurs organisations ici et à l’étranger. 

 

Finalistes:


LASER chez les victimes de brûlures

Spécialisée dans les soins aux victimes de brûlures, la Dre Ariane Bussières, chirurgienne plasticienne, offre depuis mars 2021 un nouveau traitement par LASER CO2 fractionné pour améliorer l’apparence, la souplesse, la texture et l’épaisseur des cicatrices, en plus de corriger les contractures articulaires qu’elles peuvent engendrer.

Auparavant uniquement accessibles dans le privé pour la clientèle adulte, ces services sont maintenant offerts à toute la population desservie par le CHU qui répond à certains critères. Les résultats du traitement améliorent de façon significative la santé physique et psychologique des patients, puisque plusieurs d’entre eux vivent des problèmes d’anxiété et de dépression ainsi que des limitations de mouvements dans leurs activités quotidiennes. 

Ce nouveau service a nécessité le développement d’une trajectoire de soins complète, un investissement considérable pour l’acquisition du matériel, la formation des intervenants ainsi que l’aménagement de nouveaux locaux. Le tout a été rendu possible grâce au travail acharné de la Dre Bussières et de son équipe, à la collaboration de la Direction des soins critiques, de la Direction des soins infirmiers ainsi qu’au don du comité La Cellule. 


Implantation du système d’information pour la gestion des files d’attentes virtuelles à l’aide de bornes d’accueil patient interactives

Depuis l’ouverture du Centre intégré en cancérologie (CIC), l’implantation d’un nouveau système de bornes d’accueil permet de guider le patient vers ses différents rendez-vous, qui sont parfois nombreux dans une trajectoire de cancérologie (consultations diverses, prélèvements, traitements…), et de diminuer ses délais lors de sa visite tout en améliorant la fluidité de ses déplacements. 

Les bornes d’accueil dégagent également les agents administratifs de certaines tâches répétitives, ce qui leur permet de se concentrer sur celles pour lesquelles leur expertise est une valeur ajoutée. De plus, l’utilisation des bornes diminue de façon considérable le nombre de ressources nécessaires pour l’accueil des patients, un avantage important en contexte de pénurie de main-d’œuvre. Cependant, la qualité du service ne s’en trouve aucunement diminuée, puisque des intervenants sont présents à proximité des bornes pour aider les usagers à utiliser les bornes et répondre à leurs questions. 

Le CIC est le seul établissement de santé au Québec à gérer l’entièreté de la visite du patient de façon automatisée et, déjà, plusieurs autres centres se montrent intéressés à suivre l’exemple. Au CHU, il est prévu que ces bornes seront prochainement installées dans d’autres secteurs.