Contenu de la page.

Prix Soins et services cliniques

Ces deux diamants sont décernés aux individus et aux groupes qui ont mis en place un processus, une méthode, une technologie ou tout autre moyen éprouvé visant l’amélioration continue de la qualité des soins ou des services dispensés.


Gagnants:


Soins-services-cliniques-Laboratoires-COVID-19.jpg
Les laboratoires COVID-19 de la Capitale-Nationale : les équipes de microbiologie, des acteurs-clés de la lutte contre la pandémie
En mars 2020, les équipes des laboratoires de la grappe OPTILAB de la Capitale-Nationale ont dû rapidement développer des analyses pour détecter la COVID-19, puis améliorer continuellement les méthodes analytiques. Jusqu’au 31 mars 2022, elles ont réalisé plus de 1,6 millions d’analyses de dépistage COVID-19, 22 000 analyses de variants et ont supervisé 56 000 tests IdNow.

Leur travail a amélioré l’efficience des stratégies de dépistage pour la population, les patients et les travailleurs de la santé. Leur très grand niveau de performance a contribué à la fluidité, à la qualité et à la sécurité des soins ainsi que du milieu de travail, tout en jouant un rôle-clé dans la gestion du retour au travail des intervenants de la santé. 

Elles ont notamment joué un rôle de premier plan dans le déploiement des cliniques de dépistage IdNow pour la population (décembre 2020) et les travailleurs de la santé (décembre 2021) ainsi que dans l’introduction du gargarisme comme méthode de prélèvement. Enfin, elles ont également contribué activement à la recherche et à l’évaluation, au développement des connaissances et au rayonnement du CHU, comme en témoignent les nombreux articles auxquels des membres de l’équipe ont contribué en tant que coauteurs.


Soins-services-cliniques-Fiches-informatisee-USI.jpg

L’équipe projet en compagnie de M. David Bertrand, directeur général, Hospitalis.
 

Fiche clinique informatisée à l’Unité des soins intensifs
La fiche clinique informatisée de soins infirmiers dans l’Unité de soins intensifs vise à uniformiser la collecte de données, à diminuer le temps passé à la rédaction, à permettre une consultation rapide ainsi que l’exploitation ultérieure des données. Cet outil développé à même le système Cristal-Net permet de documenter les évaluations et les interventions infirmières ainsi que les paramètres cliniques sur les postes informatiques au chevet. Les retombées sont nombreuses : réduction du temps infirmier passé à la documentation et du risque d’erreur, données cliniques accessibles en temps réel et à distance, augmentation du temps infirmier passé au chevet et satisfaction des intervenants. La génération de données structurées permet leur utilisation secondaire à des fins de recherche et d’évaluation.
 
Cet outil novateur, qui sera éventuellement déployé ailleurs dans le CHU, est le fruit d’une collaboration entre le Dr Alexis Turgeon, médecin spécialiste en soins intensifs et chercheur, les infirmières de pratique avancée, les conseillers en soins infirmiers, les chefs d’unité, la Chaire de recherche du Canada en soins intensifs neurologiques et traumatologie et de membres de la Direction des ressources informationnelles, de Cristal-Net, la Direction des soins infirmiers, la Direction des soins critiques et la Direction des services techniques. 

 

Finalistes:


La modernisation du bilan pré-chirurgical de l’épilepsie volet électrophysiologie
Les Dres Laurence Martineau, neurologue, et Paule Lessard-Bonaventure, neurochirurgienne, ont entrepris la modernisation des processus en chirurgie d’épilepsie afin de mieux répondre aux besoins des patients lorsque les traitements médicamenteux ne sont pas efficaces, ce qui survient dans 30 % des cas d’épilepsie focale. Leur objectif était d’améliorer les processus, mais également la qualité des soins et l’expérience patient, et ce, autant pour la clientèle adulte que pédiatrique. 

Ce vaste projet a été rendu possible grâce à la collaboration des technologues en électrophysiologie Véronique Picard, Amélie Laterreur, Alexandra Vachon, Mélissa Daigle, Anne-Sophie Olivier, Julie Béchard et Anne-Marie Ratté, du Dr Louis Crevier, neurochirurgien pédiatrique, ainsi que des directeurs, neurologues, neurochirurgiens, nucléiste, gestionnaires, infirmier-chef, chef d’unité et agent de radioprotection. 

Non seulement ces améliorations permettent de faire cesser les crises d’épilepsie chez les patients candidats à une résection, mais elles augmentent leur confort, leur évitent de devoir se rendre à Montréal et réduit leur délai d’attente pour la chirurgie. De plus, la qualité de vie des patients s’en trouve nettement améliorée, puisque l’arrêt des crises signifie notamment qu’ils ne sont plus limités dans leurs activités et qu’ils n’auront plus à endurer les effets secondaires de leur médication. 
 
Nouvelle trajectoire en oncogénétique au Centre des maladies du sein
Grâce à un partenariat entre le service de génétique médicale, l’équipe d’oncogénétique du Centre des maladies du sein (CMS), une patiente accompagnatrice et les chirurgiens oncologues, la trajectoire en oncogénétique au CMS a été modifiée pour assurer une prise en charge plus rapide. 

Dans cette nouvelle trajectoire, les chirurgiens oncologues prescrivent directement le test génétique si ce dernier est requis pour une décision de traitement. Lorsque le résultat est négatif, il est annoncé par lettre. De plus, les rencontres d’enseignement en oncogénétique se font maintenant en virtuel et en groupe, ce qui permet d’accommoder plus de gens et évite des déplacements inutiles. Ces rencontres sont coanimées par les infirmières et la patiente accompagnatrice. Des rencontres individuelles avec les patientes accompagnatrices sont également offertes aux personnes qui souhaitent un partage expérientiel. 

Cette trajectoire améliore le service, la qualité des soins, l’expérience patient et l’expérience employé. Pour la majorité des patients, le délai entre la consultation et la réception du résultat de test génétique a été réduit de 50 %, alors que le volume d’activité a pu être augmenté de 30 %. Avec une demande croissante en oncogénétique, cette trajectoire innovante assure un meilleur accès aux services. 
 
Fiche clinique soins généraux adulte et pédiatrique
Pensée par les conseillères cadre, les infirmières de pratique avancée et conseillères en soins de la Direction des soins infirmiers, la fiche clinique soins généraux regroupe plusieurs formulaires afin de faciliter les tâches de documentation des infirmières, infirmières auxiliaires et préposés aux bénéficiaires. Déployée dans tous les secteurs, en collaboration avec la Direction des services techniques et la Direction de la logistique, cet outil de documentation permet au personnel infirmier de se concentrer sur un outil principal de documentation, au lieu de consacrer temps et énergie pour remplir de nombreux formulaires dispersés à plusieurs endroits.

Cette fiche clinique, précurseure de la fiche clinique informatisée des soins intensifs, permet au personnel infirmier d’être plus efficace en documentant ses soins en temps réel et en évitant la retranscription des données. De plus, le fait que la fiche clinique soit toujours conservée à la porte de la chambre permet de répondre plus promptement aux besoins des patients. Enfin, les données d’évaluation, telles que les signes vitaux, ainsi que la documentation du préposé aux bénéficiaires sur la mobilisation, l’hygiène et l’alimentation est toujours à jour et accessible. 

La fiche clinique a permis d’alléger la documentation reliée aux soins infirmiers et de libérer du temps pour les patients.
 
Appareils de télécommunication à l’unité de soins chirurgie-cardiologie pédiatrique du CMES
Répondre plus promptement aux besoins des enfants et de leurs parents, améliorer les conditions de travail du personnel de soins et parfaire la communication entre les équipes multidisciplinaires qui travaillent auprès des patients : voilà les objectifs poursuivis par le Département de chirurgie-cardiologie pédiatrique du Centre mère-enfant Soleil avec l’instauration, en juin 2021, d’appareils de télécommunication de type « walkie-talkie » munis d’oreillettes pour les membres de son équipe.
 
Après quelques mois d’utilisation, on observe que ce nouvel outil favorise une meilleure coordination des soins et des suivis ainsi qu’une utilisation plus efficace des ressources de l’unité, ce qui au final se traduit par une économie de temps dans la réalisation des tâches, un atout particulièrement important dans le contexte de pénurie de main-d’œuvre. En effet, les intervenants utilisant les walkies-talkies ont rapporté qu’ils économisent chacun entre 30 et 60 minutes par jour! 

Les bénéfices de l’utilisation de ce genre d’appareil ont eu des échos dans les autres hôpitaux du CHU. Effectivement, plusieurs unités ont été inspirées par l’initiative et ont commencé l’implantation graduelle d’appareils de télécommunication en vue, notamment, de diminuer le délai d’intervention lors des situations d’urgence et celui de la réponse aux besoins des patients.