Contenu de la page.
Cancérologie

Sexualité, apparence, intimité, couple, identité, pendant et après le cancer

Mots clefs

apparence, cancer, couple, identité, intimité, oncologie, "oncologie psychosociale et spirituelle", sexualité

Description

L’expérience du cancer constitue dans son ensemble un bouleversement dans la vie, autant sur les plans personnel, familial, professionnel, relationnel, qu’émotionnel. 

La maladie et ses traitements peuvent entraîner diverses transformations d’ordre psychologique et physique, comme la fatigue, la tristesse, l’atteinte de l’estime de soi, la perte des cheveux, le gain ou la perte de poids, l’apparition de cicatrices, un lymphoedème, une mastectomie, le port d’une stomie, etc. Ces modifications sont temporaires ou permanentes selon le cas.

Cette réalité affecte parfois la perception que la personne a d’elle-même, de sa féminité/masculinité et de son couple pendant et après l’expérience du cancer. Pour plusieurs, cela peut également toucher l’intimité et la sexualité. Il peut alors être pertinent d’aborder ce sujet afin de discuter de certains tabous. Au-delà de l’inconfort ou de vos réticences, il demeure important d’accorder un espace à vos angoisses, craintes, désirs et préoccupations si vous en avez.

Santé, bien-être et développement

Image de soi/Identité 

L'image corporelle, c’est l’image que nous nous formons de notre propre corps dans notre esprit. L’expérience de la maladie peut amener des transformations physiques, mais cela peut aussi affecter la perception que la personne a d’elle-même. Cela touche donc non seulement l’apparence, mais aussi l’identité et l’intégrité physique. Un même changement corporel sera ainsi vécu différemment selon chacun. À certains moments, il peut arriver que l’on se sente moins attirant ou que l’on ait une perception négative de son corps. 

Il est important de se laisser le temps d’apprivoiser les changements qui surviennent pour s’y adapter. Se permettre de parler de ce qu’on ressent avec un proche ou un intervenant peut aider à se sentir mieux. Le fait de faire des activités qu’on aime et de voir ses amis permet aussi d’avoir une meilleure perception de soi.


Intimité/Sexualité 

Il se peut qu’en tant qu’homme ou femme votre perception de la masculinité, de la féminité et votre sentiment de dignité soient touchés. Des réalités comme l’incontinence, l’impuissance, la ménopause ou l’infertilité peuvent vous affecter. La sexualité est sans contredit une des parties les plus intimes de votre identité et de votre rapport aux autres. De nombreux événements et changements de vie peuvent toucher l’expression de cette sphère d’activité à divers degrés. Des perturbations dans votre fonctionnement sexuel peuvent survenir suite aux interventions comme une dysfonction érectile, de l’anxiété de performance, des douleurs gynécologiques, une perte de sensibilité, une baisse de désir, la difficulté à vous exposer ou la crainte du rejet.

Vivre sa sexualité et son intimité, c’est se permettre de se réapproprier sa féminité/masculinité avec ce corps qui vous a accompagné dans l’épreuve telle qu’il est.


Couple

Traverser ensemble une épreuve comme la maladie demande une adaptation et de nombreux ajustements de la part des deux partenaires. Vous observerez peut-être des changements dans vos activités communes, vos habitudes de vie, les rôles de chacun, dans votre manière de communiquer, etc. Des émotions intenses peuvent aussi être soulevées telles la colère, l’impuissance, la crainte de perdre son conjoint ou sa conjointe, d’être rejeté par l’autre ou d’être un fardeau. Se donner l’opportunité de traverser ensemble les épreuves et l’adversité, c’est prendre soin de soi et de la relation, s’ouvrir, partager, échanger, s’appuyer mutuellement.

Il est tout à fait normal que la survenue d’un cancer et ses traitements soulèvent des interrogations et des remises en questions liées à différents aspects de la sexualité. Si tel est le cas et que certains des bouleversements mentionnés précédemment provoquent un malaise ou de la détresse, n’hésitez pas à en parler à quelqu’un de votre entourage ou à un professionnel de la santé. Au besoin, des services sont offerts par l’équipe d’oncologie psychosociale et spirituelle. Discutez-en avec votre médecin ou votre infirmière pivot en oncologie.

Dernière révision du contenu : le 3 novembre 2016

Signaler une erreur ou émettre un commentaire