Contenu de la page.

Droit de consentir à des soins ou de les refuser


À la suite de la dégradation de son problème pulmonaire, Hélène se voit proposer par son médecin un traitement plus agressif comportant toutefois plusieurs effets secondaires. Après réflexion, Hélène, âgée de 68 ans, ne souhaite pas subir les différents effets secondaires de ce traitement.


Ne sachant pas si elle est en droit de refuser, Hélène contacte alors le comité des usagers qui lui confirme que nul ne peut être soumis sans son consentement à des soins tels que des examens, des prélèvements, des traitements ou toute autre intervention.


Rassurée sur son droit, Hélène informe son médecin de sa décision. Ce dernier lui propose une alternative avec laquelle elle est plus confortable.

Un doute, une question, un contexte particulier?
Pour en savoir davantage sur ce droit et comment l’appliquer, vous pouvez communiquer avec le comité des usagers du CHU de Québec-Université LavalCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. par téléphone, courriel ou sur rendez-vous. Nos bénévoles vous accompagneront dans toutes vos démarches pour faire valoir vos droits!
 

Dernière révision du contenu : le 28 mars 2022

Signaler une erreur ou émettre un commentaire