Contenu de la page.

Droit d'être accompagné


Atteint de troubles cognitifs et moteurs à la suite d’un accident cérébral vasculaire, John, accompagné de son fils Simon, se présente à l’hôpital pour un suivi post-hospitalisation 1 mois plus tard. John éprouve de la difficulté à identifier ses besoins, à répondre adéquatement aux questions et à exécuter certaines tâches de la vie quotidienne. L`équipe médicale souhaite mettre en place un plan d’intervention pour les mois à venir.


Inconfortable avec cette planification à long terme et épuisé par les récents événements, John éprouve de la difficulté à faire valoir ses besoins lors de ses rendez-vous médicaux.

Il est important pour son fils Simon de comprendre les changements survenus chez son père et de décrire au médecin l’évolution de la récupération de ce dernier. Malgré les explications données à l’infirmière, il n’a pas l’autorisation d’assister son père car on lui répond que celui-ci est capable de décider de son plan d'intervention seul.

En s'informant auprès du comité des usagers, Simon apprend qu'il a effectivement le droit d'accompagner, d'assister et de représenter son père, qui en manifeste le besoin. Rassuré, Simon accompagne John à son prochain rendez-vous et fait valoir le droit de son père à être accompagné et représenté. John réitère sa demande d'être accompagné par la personne de son choix, en l'occurrence son fils, et les deux participent à la rencontre avec plus de confort et de sérénité.

Un doute, une question, un contexte particulier?
Pour en savoir davantage sur ce droit et comment l’appliquer, vous pouvez communiquer avec le comité des usagers du CHU de Québec-Université Laval par téléphone, courriel ou sur rendez-vous. Nos bénévoles vous accompagneront dans toutes vos démarches pour faire valoir vos droits!

Dernière révision du contenu : le 28 mars 2022

Signaler une erreur ou émettre un commentaire