Contenu de la page.

Politique de lutte contre la maltraitance

La présente politique a pour objet l’application de la Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilitéCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. au sein du CHU de Québec-Université Laval. Elle vise également à clarifier la responsabilité des acteurs concernés par cette Loi. La présente politique ne prétend pas répondre à l’ensemble des questions soulevées par le sujet, mais elle entend soutenir le développement d’actions et de procédures permettant de guider l’établissement dans la lutte contre la maltraitance. Les outils de référence utilisés dans la présente politique ont été conçus spécifiquement pour une population âgée. Toutefois, ils peuvent être appliqués à toute personne majeure en situation de vulnérabilité.

Les populations ciblées par la Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité sont les personnes aînées et les personnes majeures en situation de vulnérabilité. En fait, aucun de nous n’est complètement à l’abri de la maltraitance surtout dans les moments où il est plus difficile de demander de l’aide. Néanmoins, certaines personnes sont plus à risque que d’autres d’être en situation de vulnérabilité. C’est le cas notamment de certaines personnes parmi les groupes suivants : les personnes aînées, celles présentant une grande perte d’autonomie, les personnes inaptes, celles présentant des problèmes de santé mentale, les personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme, celles ayant un handicap physique, ainsi que les personnes présentant une déficience intellectuelle. Nous nous devons donc d’être vigilants pour détecter la maltraitance auprès de ces groupes de personnes. Il faut également considérer que la maltraitance s’inscrit dans une dynamique relationnelle et que les caractéristiques de l’entourage et de la personne maltraitante ont un impact dans l’apparition d’une situation de maltraitance. Il sera donc important de considérer les facteurs de risque et de vulnérabilité des personnes majeures de tout âge.