Contenu de la page.

Marie-Catherine de Saint-Augustin

1632-1668

 
Catherine de Longpré est née en Normandie en 1632. Dès l’âge de 12 ans, elle commence son noviciat. À 16 ans, elle traverse l’océan pour vivre sa vocation en Nouvelle-France. Grâce à son implication, à sa gentillesse et à sa détermination, son arrivée se fait rapidement sentir dans sa nouvelle communauté. 


À l’époque, L’Hôtel-Dieu de QuébecCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. n’est qu’une grande maison en bois et, dans la vie mouvementée de la colonie, l’hôpital est souvent victime de vandalisme. Plusieurs menaces planent sur les sœurs soignantes, mais pour Catherine, il n’est pas question de retourner en France. Elle fait même vœux de mourir dans son nouveau pays, si Dieu le veut, et donc d’y rester pour aider les pauvres et soigner les malades.

Catherine est réputée, entre autres, pour son dévouement auprès des Premières Nations. Elle apprend notamment la langue des Hurons afin de pouvoir mieux les soigner. 


D’abord garde-malade, Catherine deviendra économe, puis directrice générale de l’hôpital, et finalement maîtresse des novices. Elle est pressentie par sa communauté pour devenir leur supérieure, mais une maladie des poumons l’emporte en 1668, alors  qu’elle n’a que 36 ans. 

Grâce à ses nombreux sacrifices et à sa foi inébranlable, Catherine est considérée comme l’une des fondatrices de l’Église au Canada. Elle a été béatifiée en 1989 par le pape Jean-Paul II et est ainsi devenue la Bienheureuse Marie-Catherine de Saint-Augustin. 




Le résumé de ce récit fait partie de la murale Nos origines qui est exposée aux endroits suivants : 

CHUL : corridor de la cafétéria

L'Hôtel-Dieu de Québec : corridor menant à la clinique externe

Hôpital de l'Enfant-Jésus : corridor menant à la cafétéria

Hôpital Saint-François d'Assise : aile A, corridor clinique externe

Hôpital du Saint-Sacrement : corridor central, près des salles d’enseignement




Photo « Portrait de Catherine de Saint-Augustin par l’Espérance appartenant au comité des fondateurs de l’Église du Canada » – Armour Landry, [Vers 1960], P97,S1,D14992-14992, Fonds Armour Landry, https://numerique.banq.qc.ca/patrimoine/details/52327/3232693Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Voir les sources »

« Bienheureuse Marie-Catherine de Saint-Augustin, AMJ », dans Alain Ambeault, dir., Conférence religieuse canadienne, https://crc-canada.org/biographies/bienheureuse-marie-catherine-de-saint-augustin-amj/Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (page consultée le 22 mars 2023).

Chabot, Marie-Emmanuel. « Simon de Longpré, Marie-Catherine de, dite de Saint-Augustin », dans Dictionnaire biographique du Canada, http://www.biographi.ca/fr/bio/simon_de_longpre_marie_catherine_de_1F.htmlCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (page consultée le 22 mars 2023).

Hudon, Léonidas et Louis-Nazaire. Vie de la Mère Marie-Catherine de Saint-Augustin : religieuse de L'Hôtel-Dieu du Précieux-Sang de Québec, 1632-1668, Montréal, Bureaux du Messager Canadien, 1907, 262 p.