Contenu de la page.
Pneumologie

Test de bronchoprovocation à la méthacholine

Description

Ce test sert à déterminer le degré d’irritabilité des bronches, à savoir votre degré d’asthme s’il y a lieu. Ce test s’effectue en vous faisant respirer un médicament (Méthacholine) de différentes concentrations tout en évaluant votre capacité pulmonaire. Il sert à;

  • Diagnostiquer ou exclure de l’asthme ou l’asthme professionnel.

  • Évaluer la sévérité de l’asthme.

  • Suivre l’évolution de l'asthme et apprécier l’efficacité d’un traitement (médicaments, modification de l’environnement)

  • Investiguer d’une toux chronique persistante.

Procédure

  • Lors de ce test, vous devrez respirer un médicament (méthacholine) durant quelques respirations, puis faire une spirométrie : test où il faut expirer fort dans une pièce buccale avec un pince-nez.  Selon les résultats, vous pourriez faire plusieurs essais.

  • L’examen peut être répété avec différentes concentrations (jusqu’à huit) de médicaments.

  • Si nécessaire, un broncho-dilatateur (médicament qui fait ouvrir les bronches) vous sera administré à la fin du test.


DURÉE APPROXIMATIVE : 15 minutes à 45 minutes

Avertissements et précautions

Les tests sont exigeants et demandent un effort maximal et continu. Afin d’obtenir des résultats précis, l’inhalothérapeute aura besoin de votre entière collaboration.

Préparation

Avant l’examen (à la maison)

  • Éviter de fumer et/ou vapoter au moins 1 heure avant.  

  • Éviter de consommer des substances intoxicantes au moins 8 heures avant.  

  • Éviter de consommer de l’alcool au moins 4 heures avant.  

  • Éviter d'effectuer un exercice physique intense au moins de 1 heure avant.  

  • Éviter de consommer un repas copieux au moins de 2 heures avant.  

  • Vous n’avez PAS à être à jeun.  

  • Consulter la liste des médicaments à cesser avant votre test (tableau des médicaments à cesser) à moins d’avis contraire de votre médecin ou d’une dégradation de votre état respiratoire.  

  • Apporter votre chambre d’espacement ainsi que vos inhalateurs si vous en avez à la maison.   

  • Porter des vêtements confortables, ne nuisant pas à votre respiration. Vous aurez à prendre de profondes respirations pour certains tests.   

 

Avant l’examen (À l’hôpital)

  • Prenez soins d’arriver 15 minutes avant l’heure de votre rendez-vous pour vous inscrire auprès de la réceptionniste.  

  • Un questionnaire vous sera remis pour connaitre votre médication et votre condition médicale récente.  

  • Les tests vous seront expliqués au fur et à mesure par un inhalothérapeute.

  • Les accompagnateurs ne sont pas admis dans les salles de tests. 

  • Il est possible d’être accompagné par un traducteur si vous ne parlez pas français ni anglais ou si vous êtes malentendant.  

 

 Pour les enfants : 

  • ​Des animations peuvent être disponibles pour aider à une meilleure compréhension des tests.

  • Il se peut que le parent soit invité à rester dans la salle d’attente pour une meilleure concentration au niveau de l’enfant.  

Consignes après l’examen

  • Aucune surveillance médiale n’est requise.

  • Vous rencontrerez le pneumologue par la suite. 

  • Vous pouvez recommencer à reprendre votre médication respiratoire tel que prescrit par votre médecin. 

  • Pour l’allaitement : un délai d’attente d’au moins 1h30 après l’examen est nécessaire.

Effets secondaires

La plupart des personnes ne ressentent que des légers symptômes à la suite de ce test, mais il est possible que les symptômes suivants apparaissent : 

  • Étourdissements

  • Maux de tête

  • Difficulté respiratoire

  • Toux

  • Essoufflement

  • Légère fatigue 


Si c’est votre cas, avisez immédiatement l’inhalothérapeute. Ces informations sont importantes afin d’obtenir des résultats fiables et véridiques concernant votre condition pulmonaire et afin de poser un diagnostic précis.

Dernière révision du contenu : le 13 mars 2023

Signaler une erreur ou émettre un commentaire