Contenu de la page.
Pneumologie

Test d'hyperventilation eucapnéique volontaire

Description

Épreuve qui consiste à l’hyperventilation volontaire pour provoquer chez certains individus une réaction des bronches pour :

  • Évaluer l’asthme à l’effort chez l’athlète symptomatique ou asymptomatique;

  • Évaluer l’utilisation de certains médicaments chez l’athlète de haut niveau.

Procédure

  • Pour débuter, un test de spirométrie sera effectué; test qui consiste à expirer au maximum dans une pièce buccale avec un pince-nez.  

  • Un capteur de saturation sera placé sur votre doigt pour mesurer le taux d’oxygène dans le sang et vous aurez à respirer dans une pièce buccale et pince nez durant 6 minutes avec de grandes et rapides respirations.

  • Vous aurez à faire d’autres spirométries suite aux 6 minutes de test

  • Un broncho-dilatateur (médicament qui aide à l’ouverture des bronches) vous sera administré au besoin.  


DURÉE APPROXIMATIVE : 60 minutes 

Avertissements et précautions

Les tests sont exigeants et demandent un effort maximal et continu. Afin d’obtenir des résultats précis, l’inhalothérapeute aura besoin de votre entière collaboration.

Préparation

Avant l’examen (à la maison)

  • Cessez vos médicaments en inhalation et vos antileukotriènes 48 heures avant l’épreuve (tableau  des médicaments à cesser)

  • Vous pouvez prendre vos autres médicaments prescrits;

4 heures avant l’épreuve d’effort, évitez de :

  • Faire un exercice intense 

3 heures avant l’épreuve d’effort, évitez de :

  • Manger un repas copieux

  • Fumer et/ou vapoter 

  • Consommer des substances intoxicantes, de l’alcool ou des boissons contenant de la caféine

Avant l’examen (À l’hôpital)

  • Prenez soins d’arriver 15 minutes avant l’heure de votre rendez-vous pour vous inscrire auprès de la réceptionniste. 

  • Le test vous sera expliqué par un inhalothérapeute. 

  • Vous serez questionné à savoir si vous présentez des contre-indications. 

  • Si vous présentez les symptômes suivant, l’inhalothérapeute et le médecin évalueront si le test peut être effectué en toute sécurité;

    • Conditions médicales qui pourraient limiter la participation à l’épreuve (maladies cardiaques, claustrophobie). 

    • Asthme instable.

    • Infection actuelle ou récente des voies respiratoires (moins de 2 semaines).

Effets secondaires

  • Difficultés respiratoires 

  • Toux

Si c’est votre cas, avisez immédiatement l’inhalothérapeute. Ces informations sont importantes afin d’obtenir des résultats fiables et véridiques concernant votre condition pulmonaire et cardiaque et afin de poser un diagnostic précis.

Retour à domicile

  • Aucune surveillance médicale n’est requise.

  • Vous pouvez recommencer à reprendre votre médication respiratoire tel que prescrit par votre médecin.

Dernière révision du contenu : le 13 mars 2023

Signaler une erreur ou émettre un commentaire