Contenu de la page.
Gastroentérologie

Coloscopie courte

Description

Définition

Vous pouvez consulter la version PDF de cette page en cliquant ici : Coloscopie courte
For the English Version, Click here.

Cet examen consiste à introduire une petite caméra flexible par l’anus pour aller examiner une partie du gros intestin. La paroi interne (muqueuse) du rectum et du colon est visualisée jusqu’à environ 70 cm. Au besoin, de petits prélèvements superficiels (biopsies) sont faits ou des polypes (petits bouts de chair) sont enlevés à l’aide de la caméra.

Procédure

Quelles sont les étapes?

  • La coloscopie courte ne dure que quelques minutes.

  • L’infirmière en salle d’examen vous demandera de vous coucher sur une civière, sur votre côté gauche. Vos jambes seront repliées sur votre ventre. 

  • Le médecin procédera à un toucher rectal, puis insérera la caméra dans votre rectum. 

 

Pendant l’examen vous pourriez ressentir :
  • Une fausse envie d’aller à la selle, puisque le rectum est gonflé d’air. Cette fausse envie diminuera au fur et à mesure que la caméra avance dans l'intestin.

  • Une sensation de gonflement au niveau de votre ventre à cause de l’air soufflé par la caméra.

  • Quelques crampes de courte durée (quelques secondes).

  • Quelques heures après l'examen, il est possible d'avoir des ballonnements. Le passage de gaz va les diminuer

 

Préparation

Préparation avant l’examen

 

Notez bien!

Si de la médication pour diminuer de la douleur et vous détendre vous est administrée :

  • Assurez-vous d’être accompagné pour votre retour à la maison et ce, pour les 24 heures suivant l’examen. Ceci est OBLIGATOIRE.

  • Vous ne pourrez pas conduire votre véhicule pour les 24 heures suivant l’examen.

Dois-je continuer à prendre mes médicaments?

À moins d’avis contraire de votre médecin, prendre vos médicaments comme à l’habitude.

  • Si vous prenez des médicaments qui éclaircissent le sang (CoumadinMD, PradaxaMD, PlavixMD, etc.) vous pouvez continuer de les prendre comme à votre habitude SAUF si vous avez reçu des consignes vous demandant de les cesser. 

Le gros intestin doit être complètement propre pour que l’examen puisse être précis et complet. Vous devez bien préparer votre intestin, sinon votre examen devra être refait.


Procurez-vous ces produits à votre pharmacie :

  • Deux (2) lavements de phosphate de sodium (FleetMD).

Vous présentez au service de gastroentérologie du site où vous avez rendez-vous : 

Horaire à suivre le jour de l'examen
 
Planifier votre visite
  • Apportez votre carte d’hôpital et votre carte d’assurance-maladie.

  • Si vous n'avez pas de carte d'hôpital, prévoyez arriver un peu d'avance pour en faire une au service d'admission.

  • Apportez une liste de vos médicaments à jour.

  • Si vous avez un stimulateur cardiaque (pacemaker) : apportez votre carte d’identification et une copie de la dernière vérification.

  • Ne pas consommer d'alcool ou de drogue 24 heures avant et après l’examen.

  • Apportez une collation que vous pourrez prendre suite à votre examen.

  • Ne portez aucun bijou ou piercing, ni de vernis à ongles.

  • Si vous recevez de la médication pour diminuer les inconforts de l’examen, vous devez être accompagné d’une personne en mesure de conduire pour vous car, la conduite est interdite 24 heures après l’intervention.

  • Pour les femmes, les menstruations ne sont pas un obstacle à l’examen.

Si vous ne pouvez pas vous présenter à votre rendez-vous, contactez la clinique de gastroentérologie.
 

Où se rendre
 


 

Effets secondaires

Les complications possibles

Les complications suite à une coloscopie sont rares. Il peut tout de même survenir : 

  • Des perforations de l’intestin ou des saignements. Le risque est un peu plus élevé si des polypes sont retirés. 

  • Des complications en lien avec la médication donnée contre la douleur : baisse temporaire de la tension artérielle et ralentissement de la respiration, une réaction allergique.

Conseils

Après la coloscopie courte

  • Vous pouvez reprendre une alimentation normale.
  • Il est normal de ressentir certains malaises dus à l’accumulation de gaz dans l’intestin.

Ces malaises seront soulagés par le passage de gaz intestinaux.
 

Si vous avez reçu de la sédation (médicament antidouleur ou pour se détendre) :
  • Le ou les médicaments qui vous ont été donnés vous ont légèrement endormi et ont diminué votre douleur pendant l’examen.

  • Une infirmière assurera votre surveillance pendant une période minimale de 30 à 60 minutes jusqu’à ce que vous soyez bien réveillé.

  • Pour le retour à la maison, vous devez OBLIGATOIREMENT être accompagné puisque vous ne pourrez pas conduire votre voiture.


Dans les 24 heures qui suivent votre examen :

  • Être en présence d’un adulte et ne pas rester seul.

  • Ne pas conduire une automobile ou utiliser une machinerie dangereuse.

  • Ne pas consommer d’alcool ou de médicaments/drogues pouvant vous endormir.

  • Vous pouvez être plus endormi et avoir moins d’équilibre lorsque vous êtes debout.

  • Vous pourriez avoir de la difficulté à vous concentrer. Ainsi, il est recommandé de : 

    • Ne pas retourner au travail le même jour de l’examen.

    • Ne pas prendre de décision importante.

    • Ne pas faire d’activité pouvant être dangereuse.

 

Retour à domicile

Quand consulter

Si vous présentez l’un de ces symptômes dans les heures qui suivent votre examen, présentez-vous à l’urgence :

  • Douleur abdominale (au ventre) sévère ou qui persiste.

  • Saignements importants par le rectum.

  • Nausées ou vomissements.

  • Fièvre.

  • Être très endormi, difficile à réveiller.

  • Une respiration lente : moins de 8 respirations en 1 minute.

  • Visage ou mains avec la peau bleutée ou grisâtre.

  • Tout signe inhabituel qui vous inquiète.

Pour tout signe inhabituel qui vous inquiète, présentez-vous à l’urgence.

Pour toute question, communiquez avec Info-Santé en signalant le 8-1-1 (service 24 heures par jour, 7 jours par semaine).
 

Dernière révision du contenu : le 27 septembre 2023

Signaler une erreur ou émettre un commentaire