Contenu de la page.
Neurochirurgie

Pompe intrathécale

Description

Qu’est-ce que la thérapie intrathécale?

Un médicament pris par voie orale (par la bouche) doit pénétrer dans le sang, traverser l’intestin et ensuite franchir la membrane protectrice entourant la moelle épinière afin de se rendre à son endroit d’action.

Thérapie inthatécale

Source : https://www.dooloo.fr/comprendre-ma-douleur/therapies/antalgie-intrathecale


La thérapie intrathécale permet d’administrer le médicament directement dans l’espace où circule le liquide céphalo-rachidien ou LCR (liquide entourant la moelle épinière) à l’aide d’une pompe. Cet espace est nommé « espace intrathécal ».

Étant délivré directement dans cet espace, de très faibles doses du médicament sont nécessaires afin d’obtenir l’effet désiré. Généralement, la dose intrathécale est 100 à 300 fois moins élevée que la dose par voie orale équivalente. Puisque la quantité de médicament est moindre, les effets secondaires reliés au médicament sont réduits.


Qu’est-ce qu’une pompe intrathécale?

La pompe intrathécale est un boîtier métallique circulaire contenant le médicament.  Celle-ci est reliée à un cathéter (tube souple) qui passe sous la peau jusqu’à l’espace intrathécal de la colonne vertébrale. Ainsi, le médicament est administré de manière continue à cet endroit.

Pompe inthrathécale
 
Lors de la chirurgie, la pompe intrathécale est positionnée à droite ou à gauche dans le tissu adipeux de l’abdomen.

La durée de vie de la pompe est d’environ 7 ans. À la fin de sa vie utile, une chirurgie sera à prévoir pour la remplacer.

La dose du médicament est établie par le médecin spécialiste et peut être changée au besoin selon l’avis du médecin. L’information est ainsi transmise à la pompe par le biais d’un programmateur afin d’ajuster la dose prescrite.
 

Suis-je un candidat potentiel pour ce traitement?

Un test sera réalisé avant l’implantation de la pompe.

Ce test consiste en l’injection, suite à une ponction lombaire, d’une petite dose du médicament proposé. Ensuite, on surveille si cette injection vous apporte une réponse positive, soit une amélioration de la spasticité ou de la douleur.

Si le test s’avère positif, la décision d’implanter la pompe sera prise après discussion avec le médecin spécialiste.  Une hospitalisation sera probablement nécessaire pour la phase test et d’implantation de la pompe. La chirurgie s’effectuera sous anesthésie générale.

Consulter le guide d’enseignement : « Pompe intrathécale : Pré-test ».

Retour à domicile

Après l’implantation de la pompe

 

Recommandations
  • Restreindre vos activités pour une durée de 6 à 8 semaines.

  • Limiter les transferts (ex. : fauteuil-lit, lit-fauteuil).

  • Ne pas soulever un poids de plus de 2,5 kilos (5 livres).

  • Éviter les flexions, les torsions, les sauts ou les étirements brusques, excessifs ou répétés.

  • Le port d’une bande abdominale pendant 3 mois peut être prescrit par le médecin.

Quand devez-vous consulter?

Surveiller les signes et symptômes d’infection :

  • Fièvre ou frissons.

  • Maux de tête, nausées.

  • Écoulement de pus, rougeur ou enflure de la plaie.

  • Augmentation de la douleur au niveau de la plaie.

Si vous présentez un de ces symptômes, contactez immédiatement l’infirmière clinicienne en neuromodulation. Si vous n’êtes pas en mesure de la rejoindre, communiquez avec Info-Santé au 811. Présentez-vous dans un centre de santé (urgence, clinique médicale, etc.) si votre état vous inquiète.

Être attentif aux alarmes :

  •  2 alarmes peuvent sonner afin d’indiquer un manque de médicament, un problème ou un arrêt du fonctionnement de la pompe.

  •  L’infirmière clinicienne vous fera entendre ces alarmes pour vous familiariser.

Si vous entendez une alarme de votre pompe ou si vous présentez des signes de sevrage ou de surdosage, contactez immédiatement l’infirmière clinicienne en neuromodulation. Dans l’incapacité de la rejoindre, présentez-vous rapidement à l’urgence.

 

Le suivi après l’installation de la pompe


Vous reverrez le médecin spécialiste ou l’infirmière clinicienne en neuromodulation 1 semaine suivant la fin de votre hospitalisation.

La fréquence des visites de remplissage de la pompe est variable selon la dose du médicament. L’intervalle maximal entre les remplissages est de 10 à 20 semaines selon le ou les médicaments utilisés. Il peut arriver que les remplissages soient plus fréquents dépendamment de la dose et du médicament prescrit.

Il est très important de toujours vous présenter aux rendez-vous de remplissage.

Avisez rapidement l’infirmière si vous êtes dans l’impossibilité de vous présenter à votre rendez-vous. Vous devrez alors planifier une autre date et ce, avant qu’il n’y ait plus de médication dans votre pompe pour éviter un sevrage (état de manque).

 

Informations

  • Lors de vos visites chez un dentiste, médecin ou tout autre spécialiste :
    • informez-les que vous êtes porteur d’une pompe intrathécale et tout particulièrement avant une intervention.
    • informez-les si votre pompe sert à vous administrer des narcotiques (médicaments pour la douleur) afin d’éviter un surdosage suite à une administration en comprimé ou injection de façon simultanée.
  • Connaissez les signes et symptômes en cas de sevrage ou de surdosage reliés au médicament utilisé.
  • Informez votre entourage que vous êtes porteur d’une pompe intrathécale et des signes et symptômes en cas de sevrage ou de surdosage.
  • Les champs magnétiques puissants, par exemple ceux produits lors d’une résonnance magnétique, peuvent affecter le bon fonctionnement de la pompe.
    • Si vous devez subir cet examen :
      • toujours choisir l’hôpital où votre pompe a été installée pour le réaliser.
      • toujours aviser l’infirmière clinicienne en neuromodulation afin qu’elle vérifie le bon fonctionnement de la pompe avant et après l’examen.
 
  • Si vous prévoyez voyager, assurez-vous que la pompe contient la quantité suffisante de médicament (appelez l’infirmière clinicienne en neuromodulation pour cette vérification) :
    • De plus, présentez votre carte d’implantation de pompe et procédez au contrôle manuel de sécurité dans les aéroports.
 
  • Consultez votre médecin avant toutes activités à hautes altitudes, avant de faire de la plongée sous-marine ou d’utiliser une chambre hyperbare.

Important
  • Informez immédiatement l’infirmière clinicienne en neuromodulation si l’alarme de la pompe se déclenche.
  • Toujours se présenter aux rendez-vous de remplissage.
  • Portez en tout temps sur vous votre carte indiquant que vous êtes porteur d’une pompe intrathécale.

Dernière révision du contenu : le 29 juillet 2022

Signaler une erreur ou émettre un commentaire