Contenu de la page.
Implant cochléaire

Implantation bilatérale

Mots clefs

"2e implant", bilatérale, "deuxième implant", "Implantation bilatérale"

Description

English

Depuis 2012 au Québec, l’implantation bilatérale (un implant cochléaire dans chaque oreille) est maintenant financée par le Ministère de la Santé et des Services sociaux, selon certains critères et en nombre restreint. Le Centre québécois d’expertise en implant cochléaire (CQEIC) doit donc établir des priorités parmi les demandes reçues pour l’implantation bilatérale. 

Le CQEIC recommande deux chirurgies séquentielles pour l’implantation bilatérale. Ces deux chirurgies peuvent aussi se faire de façon simultanée, surtout dans le cas de méningites.


L'implantation bilatérale ne convient pas à tous. En se basant sur l’expérience clinique et les recherches actuelles, le CQEIC a déterminé que les personnes présentant les caractéristiques suivantes ne sont pas considérées comme candidats pour recevoir un deuxième implant pour le moment :

  • Les personnes âgées de plus de 70 ans en raison, entre autres, d’un risque de trouble d’équilibre trop important.
  • Les enfants de plus de 13 ans présentant une surdité profonde de naissance jamais appareillée à l’oreille non implantée.
  • Les adultes dont l’oreille non implantée présente une surdité profonde qui n’a pas été appareillée depuis plus de 30 ans.
  • Les personnes qui présentent un trouble d’équilibre permanent.


En cas d’implantation bilatérale, l’équipement que vous possédez déjà pour le premier implant ne pourra pas être remplacé par un modèle plus récent. Il est donc probable que vous porterez deux processeurs différents.


Bénéfices potentiels

  • Amélioration possible de la localisation des sons.

  • Amélioration possible de la compréhension de la parole dans des contextes difficiles comme en présence de bruit de fond (ex. : voiture, restaurant, salle de classe, etc.).

  • Les bénéfices apportés par le 2implant varient notamment en fonction de l’âge où la personne a reçu son 1er implant et la durée qui sépare les deux implantations.

  • Chez l’enfant, les recherches démontrent que des bénéfices plus importants sont observés chez les jeunes enfants pour qui il n’y a que quelques années au plus entre les deux implantations.


Limites

  • La compréhension de la parole dans le calme est rarement améliorée avec un 2e implant.

  • Chez l’enfant, le 2e implant ne favorise pas davantage le développement du langage.

  • Pour certaines personnes, le port d’un appareil auditif à l’oreille non implantée pourrait être plus indiqué que l’implantation cochléaire bilatérale.

  • Chez l’enfant sourd de naissance, il semble y avoir un délai critique à la suite du 1er  implant au-delà duquel il est très peu probable que l’ajout d’un 2implant apporte un niveau fonctionnel de perception de la parole à la 2e oreille.

  • Chez les adultes, les avantages d’un 2e implant peuvent être très limités ou même inexistants, notamment dans le cas des personnes ayant une longue durée de surdité et dont l’oreille non implantée a été peu ou jamais stimulée par un appareil auditif.


Facteurs à considérer

Facteurs médicaux : 

  • Sur le plan médical, l’implantation bilatérale pourrait ne pas convenir, être déconseillée ou même contre-indiquée à certaines personnes.
  • Il faut se rappeler que l’intervention n’est pas sans risque et que les mêmes complications en lien avec la première intervention peuvent se présenter.
  • En plus, la 2e implantation peut entraîner d’autres complications comme par exemple, des troubles importants de l’équilibre. Il est pertinent d’en discuter avec le chirurgien. 
Facteurs personnels : 
  • La seconde implantation nécessite un cheminement assez semblable au 1er suite à la chirurgie, soit une période de programmation puis de réadaptation fonctionnelle intensive (RFI). Il faut donc être très motivé.  

Facteurs techniques : 

  • Nous vous rappelons que l’équipement que vous possédez déjà pour le  1er implant ne pourra pas être remplacé par un modèle plus récent. Il est donc très probable que vous porterez deux processeurs différents.

  • De plus, il faut considérer qu’avec deux implants, le coût des piles et de certains accessoires sera multiplié par deux.

Procédure

Pour faire une demande d’évaluation de votre candidature pour un 2implant : 

Documents à faire parvenir pour l’analyse de votre dossier :

  • Coupon-réponse.

  • Rapports d’évaluation les plus récents dans les disciplines suivantes (si vous avez bénéficié d’une consultation ou d’un suivi) :
    • Rapport audiologique (évaluation des habiletés auditives).
    • Audiogramme (datant de moins de 6 mois) à l’oreille non implantée.
    • Rapport orthophonique.
    • Rapport psychologique.
    • Rapport de toute autre évaluation complémentaire jugée pertinente.
    •  Si vous portez un appareil auditif à l’oreille non implantée : « Formulaire de demande d’opinion professionnelle quant à l’appareillage », à faire compléter par votre audiologiste ou audioprothésiste.

 

  • Une copie des rapports doit être expédiée à chacun des établissements :

                   CHU de Québec-Université Laval, site L’Hôtel-Dieu de Québec
                   Service d’audiologie (Implant cochléaire)

                   11, Côte du Palais,
                   Québec (Québec) G1R 2J6 

                   CIUSSS de la Capitale-Nationale -
                   Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ)

                   Secrétariat du programme en déficience auditive
                   Enfants/Adolescents et Implant cochléaire tous âges
                   2975, chemin Saint-Louis
                   Québec (Québec) G1W 1P9 

Quelles seront les étapes par la suite ?

Après réception de votre dossier complet, nous pourrons analyser votre demande.

Si toutes les informations nécessaires sont présentes, nous vous contacterons dès que possible pour convenir d’une date de rendez-vous en tenant compte des priorités que nous avons établies.  

Vous devrez alors vous présenter au CHU de Québec, site de L'Hôtel-Dieu de Québec, ainsi qu'au CIUSSS de la Capitale-Nationale, IRDPQ site St-Louis pour y rencontrer les intervenants des différentes disciplines.  Vous devrez aussi subir des examens médicaux (ex. : examen radiologique, test de vertiges si réalisable en fonction de l'âge, autres). Nous serons alors plus en mesure de nous prononcer sur la faisabilité d’une 2implantation et sur votre pronostic.

Dernière révision du contenu : le 28 mars 2019

Signaler une erreur ou émettre un commentaire