Contenu de la page.
Cancérologie

Gènes BRCA 1 et BRCA2

Mots clefs

1, 2, BRCA, cancer, dépistages, Gènes, options, ovaire, sein, suivis, test

Description

Les gènes BRCA1 et BRCA2  sont associés au cancer du sein et de l’ovaire, car ils contrôlent la division des cellules.  Les personnes nées avec des mutations ou défauts sur l’un de ces gènes ont plus de chance de développer un cancer du sein et des ovaires, car le gène muté n’arrive pas à bien faire son travail. 

Dans la population générale, il y a approximativement une personne sur 1 000 qui possède des mutations de ces gènes. Chez ces femmes porteuses de mutations de ces gènes BRCA, le risque de développer un cancer du sein avant l'âge de 70 ans est de 40 % à 85 %. Le risque de développer un cancer dans l'autre sein est augmenté par rapport aux femmes non porteuses de mutations. Pour ce qui est du cancer de l'ovaire, le risque est de 16 % à 68 % pour les femmes avec des mutations dans le gène BRCA1 et de 11 % à 27 % pour les femmes avec des mutations dans le gène BRCA2.

Les hommes porteurs des mutations BRCA ont un risque plus élevé de cancer du sein et de la prostate. 

Questions et réponses

Qu'est-ce qu'un dépistage génétique?

Un dépistage génétique consiste en la recherche de mutations génétiques à partir d'une analyse des gènes. Une mutation génétique est une modification dans le matériel génétique (ADN) de la cellule qui fait en sorte que la cellule ne fonctionne plus normalement. 

Dans le cas du cancer du sein, deux gènes (BRCA1 et BRCA2) ont été associés à une augmentation du risque de développer un cancer du sein. Les chercheurs ont identifié d’autres gènes associés au cancer du sein et certains sont maintenant disponibles pour être testés. D’autres tests seront disponibles dans les années à venir pour des gènes encore étudiés en recherche ou non identifiés à ce jour.

Le dépistage génétique consiste donc à rechercher des mutations dans les gènes connus par une prise de sang. 

 

Quelques informations

- Seule une minorité (5 % à 10 % seulement de tous les cancers du sein) est associée à des mutations génétiques dans les gènes BRCA1 et BRCA2, même chez les patientes ayant plusieurs membres atteints dans leurs familles.
- Les cancers du sein sont associés à des mutations génétiques dans d’autres gènes. Des tests sont disponibles pour certains de ces autres gènes parfois de façon regroupée en « panels multigènes ». D’autres gènes sont encore à l’étude pour le moment. 
- 70 % des patientes atteintes de cancer du sein n'ont pas d'autres membres atteints dans leur famille.    
- Les femmes ayant plusieurs membres de leur famille atteints d'un cancer du sein ou de l'ovaire à un jeune âge, et des hommes avec cancer du sein ont un risque plus élevé d'être porteuses d'une mutation génétique.  
- Les femmes qui développent un cancer du sein avant l'âge de 35 ans sont plus susceptibles d'avoir une mutation génétique.

Que faire avant le test génétique?

Vous aurez à contacter votre famille, car vous devez fournir des informations concernant votre histoire familiale de cancer en plus de votre histoire personnelle afin que l’équipe d’oncogénétique puisse déterminer si vous êtes une candidate pour le dépistage génétique en évaluant votre risque d'être porteuse d'une mutation.

Ces renseignements permettent aussi d’évaluer votre risque de développer un cancer du sein et de l’ovaire.  Ils aident également à recommander un dépistage personnalisé.   

Comment avoir accès à un test génétique?

Vous devez être référée par votre médecin. Toutefois, si une mutation est présente dans votre famille, il est possible d’avoir un rendez-vous sans avoir une référence médicale en fournissant le résultat de la personne chez qui la mutation a été identifiée.   

Avant d'effectuer un test génétique, la rencontre avec un médecin ou une conseillère en génétique est une étape essentielle. Elle vous permettra de prendre une décision éclairée et de bien peser le pour et le contre de procéder au test. 

Le spécialiste vous expliquera les conséquences d'un résultat positif (mutation présente) pour vous et votre famille, la signification d'un test négatif et la possibilité d’un résultat incertain. La décision de procéder à ce test (prise de sang) fera l'objet d'une discussion entre vous et le médecin. Vous pouvez demander un temps de réflexion à la suite de cette première rencontre.

À la suite de cette première rencontre, même si vous ne désirez pas être testé, on vous fera des recommandations de suivi qui seront aussi envoyées à votre médecin.

Qu'est-ce qu'un test génétique?

Seule une prise de sang est nécessaire pour un test génétique. Le matériel génétique est alors analysé pour rechercher des mutations au niveau des gènes BRCA1 et BRCA2 et d’autres gènes aussi lorsque cela est indiqué.  

Lorsque vous êtes la première personne d'une famille à être testée, toutes les mutations possibles seront recherchées. Par contre, si une mutation est déjà identifiée dans votre famille, seule cette mutation sera recherchée.

Qui peut subir un test génétique relié au cancer du sein et de l’ovaire?

- Les personnes dont un membre de la famille proche est porteur d'une mutation génétique.
- Les femmes ayant eu un cancer du sein avant l'âge de 35 ans.
- Les femmes ayant eu un cancer du sein triple négatif.
- Les femmes ayant eu un cancer séreux de l’ovaire.

Quelles sont les conditions préalables pour avoir accès au test génétique?

- Avoir 10 % de risque d’être porteur d’une mutation génétique : ce pourcentage de risque sera évalué lors du conseil génétique.

- Avoir eu accès à un conseil génétique expliquant les avantages, les inconvénients et les limites du test (le test peut être fait le même jour que le conseil génétique ou plus tard si une réflexion est souhaitée.)
 

Ce test ne doit donc pas être considéré comme une banale prise de sang!

Qui peut être évalué en vue de subir un test génétique relié au cancer du sein et de l’ovaire?

- Les femmes atteintes ou non d'un cancer du sein ou de l'ovaire et ayant plusieurs membres de leur famille atteints de ces cancers.  
- Les membres d'une famille ayant plusieurs membres atteints d'un cancer de l'ovaire. 
- Les membres d'une famille dont un homme a fait un cancer du sein.


Il est toujours souhaitable de tester en premier une personne atteinte de cancer dans une famille où aucune mutation n’a encore été identifiée.

 

Quels sont les résultats et les conséquences d'un test génétique positif?

Si une mutation est identifiée au niveau d’un gène lors du test, vous êtes porteuse de cette mutation qui augmente vos chances de développer un cancer. Le risque varie selon le gène identifié par le test, par exemple les femmes porteuses de mutation des gènes BRCA1 ou BRCA2 ont un risque plus élevé de cancer du sein et de l’ovaire. 
 
Si vous êtes porteuses de mutation BRCA,  deux options vous sont offertes : 

  1. la prévention d'un cancer du sein ou de l’ovaire, selon le gène impliqué (BRCA ou autre gène); 
  2. le dépistage plus intensif sur une base annuelle.

Les hommes ayant hérité d’une mutation génétique ont aussi un risque plus élevé de cancer, par exemple les hommes porteurs d’une mutation BRCA2 ont un risque plus élevé de développer un cancer du sein et de la prostate et doivent avoir un suivi particulier dont le dépistage du cancer de la prostate à un âge plus jeune. 

De plus, les membres de votre famille devraient être informés des résultats. Chacun devra ensuite décider d'effectuer des tests génétiques ou pas. S’ils ne désirent pas être testés, vous devrez aviser vos parents proches (frères et sœurs, enfants) qu’ils devront être suivis comme des porteurs, tout comme votre parent (père ou mère) qui fait partie du côté de la famille où la mutation a été identifiée.
 
Même si une mutation est présente chez un membre d'une famille, les autres personnes ne seront pas nécessairement porteuses du gène anormal (1 sur 2 seulement le sera). Seul un test sanguin pourra le certifier.

Le Centre ROSE offre des services d’accompagnement et de soutien aux personnes qui consultent en oncogénétique et aux membres de leur famille. Vous trouverez aussi un supplément d’information sur le site du Réseau ROSE.

Quels sont les résultats et les conséquences d'un test génétique négatif?

Si le test ne démontre pas la présence de mutation, deux situations sont possibles.

  1. Non porteuse : une mutation est présente et connue dans votre famille. Vous avez été testée et le résultat est négatif. Vous n'êtes donc pas  porteuse de cette mutation familiale. Votre risque d'être atteint d'un cancer du sein ou de l'ovaire n'est pas zéro, mais il se rapproche du risque de toute autre femme de votre âge qui n'a pas de cancer du sein dans sa famille. Vous devrez donc être suivie comme toute autre femme de votre âge.
  2. Non concluant : si aucune mutation n'est identifiée dans votre famille, ni dans votre test, ce résultat est considéré comme non concluant puisqu’on ne peut expliquer votre histoire personnelle ou familiale. Il est important de comprendre qu'une mutation peut être présente, mais non décelable avec les méthodes disponibles actuellement. Un calcul peut être fait pour estimer votre risque de développer un cancer du sein et de l’ovaire et vous recommander un suivi approprié.

    
Résultat incertain : présence de modification sur un gène, mais dont on ne connaît pas l’impact sur le fonctionnement du gène ni sur le risque de cancer. Ces changements sont appelés variants ou VUS. 

Le médecin discutera avec vous du suivi approprié en tenant compte de votre histoire familiale et de vos facteurs de risque.

Quels sont les suivis et les options possibles après un test positif?

Si vous êtes porteuse d'une mutation génétique, certaines options s'offrent à vous. Il est important de savoir qu'il n'existe pas de meilleur choix établi parmi ces options. Ce choix dépend vraiment de vos désirs et de vos valeurs personnelles. Votre âge et votre état de santé sont aussi à considérer. Il est également possible de combiner plusieurs options. Ces options ne sont pas urgentes, vous disposez de temps pour prendre une décision. 

Suivis pour les personnes porteuses de BRCA : suivi ou dépistage plus intensif sur une base annuelle.


Pour les seins :

- examen clinique par le médecin;

- mammographie possible à compter de 30 ans;

- IRM des seins possible dès 25 ans.

 
Pour les ovaires :

- examen pelvien;

- échographie pelvienne;

- dosage sanguin du CA-125.

 
Pour les hommes porteurs de BRCA :

- examen clinique des seins;

- dépistage du cancer de la prostate dès 40 ans (surtout pour les porteurs de BRCA2).

 
Un suivi différent pourra être recommandé selon le gène touché par une mutation.

Pour plus d'information sur ces sujets, vous pouvez consulter le site du Centre ROSE.
 

Existe-t-il des moyens de prévenir un cancer du sein ou de l’ovaire, selon le gène impliqué (BRCA ou autre gène)?

La prévention peut consister en des chirurgies préventives (prophylactiques) ou en administration de médicaments. 

 

Chirugies préventives

 

Mastectomie avec ou sans reconstruction

La mastectomie bilatérale prophylactique diminue d'approximativement 90 % les risques de cancer du sein. Une reconstruction mammaire simultanée est possible.

 

Salpingo-ovariectomie bilatérale (SOB)

La SOB diminue aussi le risque de développer un cancer du sein hormono-dépendant de 50 % à 68 %, si elle est effectuée avant la ménopause. Elle est donc principalement indiquée pour les porteuses de BRCA2 dans ce contexte. Les porteuses de BRCA1 ont le plus souvent des cancers triple négatifs, qui ne sont pas hormono-dépendants et ont ainsi une diminution de risque de cancer du sein moins grand avec la SOB. La SOB demeure indiquée pour elles, en raison du risque important de cancer des ovaires.*
 

Salpingo-ovariectomie préventive 

La Salpingo-ovariectomie préventive est une chirurgie au niveau des ovaires qui peut être réalisée selon vos risques de développer un cancer de l'ovaire (BRCA1 et BRCA2).
 

*Madame Angelina Jolie, porteuse de BRCA1, a fait le choix des deux chirurgies préventives, seins et ovaires.

 

Administration de médicaments
 

La prise de tamoxifène a été étudiée en prévention chez les femmes à risque élevé de cancer du sein. Toutefois, les données sont limitées chez les femmes porteuses de mutations dans les gènes BRCA. 

 

Autres considérations

 

Les recommandations générales de saines habitudes de vie s’appliquent aussi aux personnes porteuses de BRCA. 
 
Des études sont en cours pour mieux évaluer l’impact préventif des habitudes de vie sur les porteuses et porteurs de mutation génétique.
 
L’usage d’hormonothérapie sera évalué avec le médecin.  

Pour en savoir plus sur la prévention des cancers du sein et des ovaires, consultez le centre de documentation du Centre ROSE.

Dernière révision du contenu : le 24 janvier 2017

Signaler une erreur ou émettre un commentaire