Contenu de la page.
Radiologie diagnostique

TDM, Scan, TACO, CT

Mots clefs

CT, examen, "préparation d'examen", radiologie, scan, scanner, TACO, TDM, tomodensitométrie

Description

Procédé radiologique permettant l’étude en coupe fine d’une structure. Le tomodensitomètre envoie un faisceau très fin de rayons X qui explore en tranches minces la partie de l’organisme à étudier.

Consultez les délais en cours pour les examens d'imagerie diagnostique (radiologie).

Une prescription médicale est requise pour obtenir un rendez-vous à cet examen.

Procédure

Pour l’examen, en général, vous êtes couché sur le dos. Une fois installé correctement sur la table et dans l’appareil, le technologue en imagerie médicale effectue l’examen qui ne dure que quelques minutes.

Certains examens de tomodensitométrie ne nécessitent aucune préparation alors que pour d’autres, vous devez être à jeun. Parfois, on doit donner des produits de contraste par voie orale, rectale ou veineuse. Pour la voie veineuse, on doit installer un petit cathéter pour injecter un produit de contraste à base d'iode, que l'on retire à la fin de l'examen.

Durée de l'examen : environ 15 à 30 minutes

Avertissements et précautions

Avisez votre médecin et le département d'imagerie médicale avant l'examen si :

  • si vous souffrez d'insuffisance rénale ou d'une maladie rénale connue

  • si vous avez déjà reçu de la chimiothérapie (dans les 6 dernières semaines)

  • si vous  êtes diabétique

  • si vous êtes cardiaque

Allergie à l'iode

Avisez votre médecin et le département d'imagerie médicale avant l'examen si vous êtes allergique à l'iode.

 

Grossesse

Avisez le département d'imagerie médicale si vous êtes enceinte.
 

Allaitement

Il n'est pas nécessaire d'interrompe l'allaitement suite à un examen avec injection d'un produit de contraste à base d'iode dû au faible pourcentage d'absorption chez l'enfant (moins 0.01% de la dose administrée par voie intra veineuse chez la mère).
Par contre, la décision d'arrêter temporairement l'allaitement vous revient. Vous pouvez vous abstenir d'allaiter au moment de l'administration du produit de contraste pendant une période de 24 heures.

Préparation

La majorité des examens en tomodensitométrie ne nécessitent aucune préparation, donc vous pouvez manger normalement, à l'exception de deux examens spécifiques, vous devez être à jeun.

Pour les examens avec renseignements cliniques spécifiques à l’estomac ou gastrique : aucun aliments solide n’est permis dans les quatre heures précédant l’examen ainsi que le jus avec pulpes, le lait et autres produits laitiers.
      
et

Pour l'Entéro-CT : aucun aliment solide n’est permis à partir de minuit la veille de l’examen, ainsi que le jus avec pulpes, le lait et autres produits laitiers.

Pour tous les examens, les liquides sont permis en tout temps tels que : eau, jus, thé ou café noir:

  • Boire au moins 500 ml d'eau (deux grands verres) dans les deux heures avant l'examen.

 

Consignes après l’examen

Si vous avez eu un examen avec injection d'un produit de contraste

  • Favorisez l’hydratation en prenant de l'eau ou des jus (au moins 500 ml) fréquemment dans les 12 heures après l’examen.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes
  • Vous pouvez rejoindre le département d’imagerie médicale du lundi au vendredi de 8h à 23h
  • Appelez Info-Santé (811)
  • Présentez-vous à l'urgence du centre hospitalier le plus proche

Effets secondaires

Produit de contraste à base d'iode
 

L'injection intraveineuse d'un produit de contraste à base d'iode peut manifester des réactions dont les symptômes sont similaires à celles des réactions allergiques. Ces réactions peuvent être immédiates ou retardées (jusqu'à 24-48h par exemple). Le risque d'une réaction allergique est faible et généralement imprévisible.

  • Lors d'une réaction immédiate, les symptômes observés peuvent aller d'une simple rougeur cutanée, de l'urticaire, jusqu'à des troubles cardio-respiratoires pouvant nécessiter un traitement médical.
  • Les réactions tardives se manifestent majoritairement 1 heure après l'injection. Le plus souvent il s'agit de réactions cutanées (rougeur, rash) peu importantes. 
 
Extravasation

Qu'est-ce que c'est?
Pendant votre examen une quantité du produit de contraste radiologique s’est retrouvée hors de la veine, sous la pression induite de l’injecteur automatique, c’est ce qu’on appelle une extravasation. Cela peut provoquer une gêne, un inconfort et même de la douleur. Les signes sont variables et peuvent durer quelques heures.

Que faire pour diminuer l’inconfort ou l’irritation
  • Vous devez appliquer du froid pendant 20 minutes sur la peau à l’endroit indiqué par le technologue à chaque heure pendant les 6 prochaines heures suite à l’extravasation. Attention ce que vous appliquez sur votre peau doit être sec. Vous pouvez utiliser :
    • Un sac « magique » froid
    • Une débarbouillette mouillée d’eau froide dans un sac de type ZiplocMD
    • De la glace enveloppée dans un linge
  • Vous devez garder votre bras surélevé les 3 heures suivant votre examen
  • Vous pouvez prendre du TylenolMD au besoin


Précautions à prendre à la maison

  • Évitez de mouiller la zone touchée, si cela arrive séchez doucement la zone en tapotant avec une serviette, sans frotter.
  • N’appliquez pas de lotion, de crème ou d’onguent
  • N’exposez pas la zone touchée au soleil.
  • Évitez qu’un élastique de vêtement, une montre, un bracelet, etc., fasse pression sur la zone touchée.

 
Signes à surveiller
Si vous avez un des signes suivants et avez des doutes, présentez-vous à l’urgence ;

  • Modification de la peau de la zone touchée (changement de couleur, rougeur, enflure, écoulement, fissures)
  • Difficulté à bouger la main, le poignet, le coude ou l’épaule du bras qui a subi l’extravasation.
  • Augmentation et apparition de douleur ( plus de 24 heures)
  • Augmentation de la température 38 °C

 

Si vous avez des questions ou des inquiétudes
  • Vous pouvez rejoindre le département d’imagerie médicale du lundi au vendredi de 8h à 23h
  • Appelez Info-Santé (811)
  • Présentez-vous à l'urgence du centre hospitalier le plus proche


 

Dernière révision du contenu : le 5 juillet 2018

Signaler une erreur ou émettre un commentaire