Contenu de la page.
Implant cochléaire

Implant cochléaire : recommandations et contre-indications

Mots clefs

activités, contre-indications, "implant cochléaire", précautions, recommandations, sécurité

Description

English

Les enfants et les adultes porteurs d’un implant cochléaire peuvent participer à la majorité des activités sportives et récréatives. Cependant, il est important de prendre quelques précautions.

Dans certaines situations, il est recommandé d’enlever la partie externe de l’implant (processeur).  Dans d’autres situations, il est important d’utiliser un équipement de sécurité afin de diminuer les risques associés aux coups à la tête.


Voici quelques recommandations afin d’effectuer vos activités en sécurité :

 

Activités

 

Activités aquatiques

Baignade à la plage ou à la piscine

Enlevez votre processeur pour vous baigner ou utilisez l'accessoire hydrofuge approprié.
Il est permis de se baigner en mettant la tête sous l’eau et de sauter du bord de la piscine (tête ou pieds devant) 2 mois après la chirurgie.  

Attention : 

  • Si l’enfant a des tubes transtympaniques, il doit avoir des bouchons pour la baignade. 
  • Attendez que les cheveux soient secs avant de remettre la partie externe après la baignade. 
  • Si le processeur tombe dans l’eau, ne le remettez pas et utilisez la boîte de déshumidification qui vous a été fournie avec votre processeur. Téléphonez au service de soutien technique de L’Hôtel-Dieu de Québec, du CRDP Raymond-Dewar ou du Centre de réadaptation MAB-Mackay si l’appareil ne fonctionne pas normalement après l’utilisation du déshumidificateur. 

  • Évitez que l’eau ou le sable soit en contact direct avec la partie externe de l’implant. Lorsqu’un enfant joue dans le sable, évitez qu’il touche à son processeur.
  • Certaines compagnies ont créé des accessoires hydrofuges permettant la baignade avec le processeur (pour certains modèles de processeur).  Il est possible d’acheter ces accessoires via le site Internet du manufacturier.  Informez-vous auprès de votre audiologiste pour plus de détails.

 

Sports nautiques (planches à voile, motomarine …)

Attendez 3 mois après la chirurgie et enlevez toujours la partie externe de l’implant.
 

Plongeons en hauteur

On peut exécuter un plongeon 6 mois après la chirurgie d’une hauteur maximale de 3 mètres (risque de déplacement de la partie interne au-delà de cette hauteur).  Cependant, si l’adulte ou l’enfant a fait plusieurs infections aux oreilles (otites), il est recommandé de consulter le médecin pour connaître les précautions à prendre. 

 

Plongée sous-marine

Attendez un an après la chirurgie et assurez-vous que votre chirurgien ait examiné vos tympans et vous ait donné son accord.

Activités sportives

Attendez 1 mois après la chirurgie avant de reprendre les activités sportives.
 

Portez un casque

Pour toute activité où il y a risque de chutes ou de coups portés à la tête.​

Le port du casque diminue les risques d’endommager l’implant cochléaire (partie interne). Par contre, si un coup est reçu à la tête, le risque de bris interne demeure présent malgré la protection. Certains casques privilégient des points de pression devant et derrière plutôt que sur les côtés, ce qui aide à diminuer la pression sur l’antenne.
 

Baseball

Au baseball, portez un casque de frappeur en tout temps. 
 

Soccer

Au soccer, attention aux coups donnés sur le ballon avec la tête. La pratique de cette activité est recommandée avec un bandeau muni d’une coquille protectrice. Le bandeau peut être fait sur mesure chez un orthésiste.
 

Bicyclette

Le casque de vélo permet de protéger l’implant en autant qu’il couvre l’antenne, donc le site de la partie interne. Si le microphone se trouve dans l’antenne (selon le modèle de processeur), le casque pourrait faire en sorte que vous entendiez moins bien. Ainsi, on peut installer des miroirs sur le casque et le guidon. L’utilisation d’un système MF peut aussi être intéressante. Ce système permet de transmettre la voix d’une personne directement à celle qui a l’implant. Pour plus d’information, consultez votre audiologiste.
 

Planche à roulettes, trottinette ou patins à roues alignées

Le port du casque est recommandé.
 

Sports d’hiver 

Le port du casque est recommandé pour le patin, la planche à neige et le ski alpin. Tentez de choisir une tuque dont le tissu permet d’avoir assez chaud, mais qui évite une trop grande transpiration. Plusieurs modèles sont disponibles dans les magasins de sport spécialisés.

De plus, on doit protéger le processeur contre le froid. Portez le processeur boîtier sous les vêtements et protégez le processeur contour avec une tuque si vous êtes exposé au froid pour une période prolongée. 


Sports de contact : boxe, lutte, football, karaté

À moins de porter un équipement protecteur pour la tête très résistant, ces sports sont fortement déconseillés. Il est important de consulter votre chirurgien avant d’entreprendre ces activités.
 

Sports extrêmes : parachute, bungee

La pratique de ces activités est déconseillée. Toutefois, si un porteur d'implant décide tout de même de s’y adonner, le processeur doit être retiré. Pour le bungee, le port d'un casque protecteur est essentiel. Le casque doit laisser suffisamment d'espace pour ne pas appliquer de pression directement sur le site de la partie interne. Un tel casque aidera à réduire la force d'un impact, mais ne protégera évidemment pas l'implant contre un gros impact. En aucun cas, une personne ne doit participer à une telle activité sans l’autorisation préalable de son chirurgien.
 

Jogging, tennis, badminton

On peut porter un bandeau sur la tête pour retenir la transpiration.
 

Randonnée pédestre, promenade à l’extérieur

Lorsqu’il pleut ou neige et que vous devez aller dehors, mettez votre capuchon ou utilisez un parapluie.


Manèges

  • Éviter les manèges avec mouvements brusques où votre tête pourrait frapper une paroi ou autre. 
  • Soyez vigilant et retirez votre processeur avant la mise en marche du manège si vous jugez qu’il risque de tomber. 
  • Les manèges extrêmes, comme le Goliath à La Ronde, ainsi que les manèges qui chutent rapidement comme, par exemple, le manège Orbite à La Ronde et le Hip Hop aux Galeries de la Capitale, sont interdits.  Ces manèges utilisent un système pour aller très rapidement vers le ciel et vers le sol; il y a un faible risque que les forces utilisées puissent déplacer les électrodes de l’implant et endommager l’implant.  Ces types de manèges se retrouvent dans la plupart des parcs d’attractions, sous différents noms.

 

Précautions

 

Électricité statique

Faites attention à l’électricité statique

L’électricité statique est produite par la friction entre deux matériaux qui ne laissent pas circuler l’électricité (ex : le plastique, le caoutchouc, l’air sec, les moniteurs d’ordinateur, de télévision et les tissus synthétiques dont le polyester).

Il faut souligner que le processeur de l’implant possède des mécanismes qui minimisent les dommages causés par l’électricité statique. Or, certains risques demeurent quand même présents. L’électricité statique pourrait entraîner des dommages comme la déprogrammation du processeur et dans de très rares cas, un bris de la partie interne.  Les compagnies recommandent le retrait de la partie externe dans la pratique d’activités générant de l’électricité statique.
 

Voici quelques activités pouvant générer de l’électricité statique (enlevez la partie externe) :

  • jouets de plastique (voiture, bac de balles, tunnel, glissade, glissade d’eau, …).

  • frotter des ballons gonflés sur sa tête.

  • faire des culbutes ou se rouler sur du tapis gazon synthétique.

  • jouer sous une toile de parachute, sur un trampoline.

  • faire du tapis roulant.

  • s’habiller (ex : mettre un tricot, un chandail de laine).

 

Conseils supplémentaires :

  • Au moment de mettre le processeur, touchez d'abord une matière qui laisse circuler l’électricité (ex : du métal ou quelqu’un d’autre) avant de le prendre.  Ceci permettra d’égaliser les charges électriques.

  • L’air humide permet d’éviter les accumulations d’électricité statique. Un humidificateur et un contrôle du chauffage ou de la climatisation peuvent prévenir les décharges électriques.  

  • Utilisez du liquide antistatique (assouplisseur) lors du lavage des vêtements et des draps.


Humidité

Évitez l’humidité

  • Il est préférable que l’eau, la transpiration ou l’humidité n’entre pas en contact avec la partie externe de l’implant pour prévenir la détérioration de l’appareil.
  • Pour éviter les problèmes liés à l’humidité, utilisez la boîte de déshumidification qui vous a été fournie avec votre processeur (ex : Zephyr, Cedis, DryStar etc.). Il est recommandé d’utiliser votre boîte de déshumidification à toutes les nuits.  Il n’est pas nécessaire d’enlever les piles jetables.  Les piles rechargeables pourraient aussi être placées dans la boîte de déshumidification (à l’exception du DryStar) en cas d’exposition importante à l’eau ou l’humidité.
  • Vous pouvez également vous procurer une pochette protectrice contre l’humidité de type « Ear Gear ».  Informez-vous auprès de votre audiologiste à ce sujet.  

Températures extrêmes

Évitez les températures extrêmes

  • Le soleil direct sur l’implant peut endommager celui-ci. Le processeur n’est pas conçu pour résister à des températures de moins de -20 °C et de plus de 45°C (113°F). 
  • Évitez de laisser le processeur de l’implant dans le coffre à gants de la voiture ou sur le tableau de bord.
  • Évitez de mettre votre processeur près d’un four ou d’un foyer.

Processeur

Protégez votre processeur

  • Si vous êtes porteur d’un processeur boîtier, portez le fil et le processeur sous les vêtements. Ceci permet d’éviter les accrochages et les contacts avec l’eau lors de vos activités. De plus, tentez de placer le processeur de façon à le protéger lors des chutes.
  • Si vous êtes porteur d’un processeur contour ou à la tête (ex : Kanso ou Rondo), utilisez au besoin des moyens de rétention pour maintenir le processeur en place afin d’éviter qu’il tombe ou de le perdre (ex : embouts, accessoires de maintien, bandeaux, etc.).  Renseignez-vous auprès de votre audiologiste à ce sujet.
  • Les animaux de compagnie et les enfants peuvent être attirés par toutes les pièces externes d’un implant cochléaire. Gardez votre matériel hors de la portée des animaux et des enfants (ex : ranger le processeur la nuit dans votre boîte de déshumidification).

Branchement à des appareils électriques

(ne concerne pas les modèles récents de processeur)
  • Les branchements d’un câble audio direct entre le processeur et un appareil électrique (branché au mur, ex : télévision, ordinateur, etc.) sont contre-indiqués.  Ces câbles parfois fournis par les compagnies d’implants cochléaires sont conçus pour être branchés dans des appareils alimentés par des piles, tels que des MP3, IPod, système infrarouge, etc.
  • D’autres alternatives existent pour le branchement d’appareils électriques : écouteurs supra-auriculaires, collier magnétique, silhouette, accessoire sans fil Bluetooth. Également, la compagnie Cochlear a produit un câble spécial pour les branchements directs, le « Mains isolation cable » (isolation du courant secteur), qui peut être uniquement utilisé avec les utilisateurs des produits Nucleus (N5 et N6).

Interférences

Cellulaires

Les porteurs d’implants peuvent parfois entendre des sons distordus lorsqu’ils sont à proximité de certains cellulaires.  Ce n’est pas dangereux pour l’implant.
 

Compteurs intelligents de nouvelle génération (Hydro-Québec)

Il peut y avoir des interférences audibles avec le processeur lorsque le porteur d’implant se trouve à proximité du compteur.  Il n’y a pas de risque pour la partie interne.
 

Plaques de cuisson à induction

Les plaques à induction produisent un champ magnétique qui pourrait causer de l’interférence.  Il est recommandé de s’assurer de garder l’implant à une distance sécuritaire de plus de 0,5 mètres de la plaque à induction afin d’éviter l’interférence.  Il n’y a toutefois pas de risque connu de briser la partie interne.
 

Détecteurs de métal ou de vol dans les magasins

Les détecteurs de vol à l’entrée des magasins ne représentent aucun danger pour l’implant cochléaire, mais certaines personnes peuvent entendre des sons distordus. L’implant peut aussi déclencher l’alarme (rarement).  Ayez votre carte de porteur d’implant cochléaire en cas de besoin.


Avion et aéroport

  • Il est possible de prendre l’avion 1 mois après la chirurgie. 
  • Dans les aéroports, avertissez les contrôleurs que vous ou votre enfant êtes porteurs d’un implant cochléaire. Présentez la carte de la compagnie remise lors de votre séjour en programmation. L’alarme du système de sécurité pourrait être déclenchée par l’implant.
  • Les porteurs d’implant peuvent passer sous les systèmes de sécurité (« porte » qui détecte la présence de métaux) sans danger, mais il est conseillé de réduire le volume de l’appareil ou de fermer celui-ci pour éviter des bruits pouvant causer de l’inconfort. Le processeur doit être porté sur soi et il ne doit en aucun cas se retrouver sur le tapis roulant pour radiographie, en raison du risque de décharge électrostatique et de dommage au microphone.
  • Certains aéroports se sont dotés de scanners pour effectuer des fouilles virtuelles « à   nue » dans le but d’augmenter la sécurité des voyageurs. Ces types de scanner fonctionnent soit avec une technologie utilisant des ondes millimétriques ou un faible dosage de rayons-X. Les compagnies d’implant soutiennent que ces scanners ne sont pas dangereux pour l’implant (partie interne et externe). Nous vous recommandons toutefois d’enlever votre processeur et de le garder dans vos mains avant de passer à travers du scanner.  Cela vous évitera de percevoir de l’interférence. 
  • Si la compagnie aérienne vous demande de fermer tous vos appareils électroniques au moment du décollage et de l'atterrissage (ordinateurs, téléphones...), vous devez éteindre votre télécommande et votre accessoire Bluetooth (ex : ComPilot, PhoneClip, Roger Pen etc.).

Soins de beauté

Coiffure

  • Pour raser les cheveux de près (« clipper à cheveux »), attendez 3 mois après la chirurgie.
  • Si vous désirez teindre vos cheveux ou les friser à l’aide d’une permanente, attendez 1 mois après la chirurgie. 
 

Esthétique

  • Lors des séances de bronzage, prenez soin d’enlever le processeur. 
  • L’utilisation du laser est possible (traitement de la peau, épilation), mais pas près du site de l’implant. Il est essentiel d’enlever votre processeur pendant le traitement.
  • L’épilation à l’électrolyse est interdite dans les régions du cou, du visage et de la tête.

Intégrité de la peau au site d'implantation

Attention à votre peau

  • Évitez qu’une pression continue ne soit appliquée sur l’antenne (aimant trop puissant, casque trop serré, dormir appuyé sur l’antenne, etc.). 
  • Il est fortement déconseillé de porter le processeur la nuit. De plus, si l’aimant de votre antenne est trop puissant, les risques à long terme sont les suivants :

    • Irritation, inconfort, élancements, douleurs.
    • Amincissement de la peau.
    • Problème de contact entre le processeur et la partie interne.
  • Dans les cas plus avancés, il peut y avoir souffrance cutanée avec possibilité de nécrose et exposition de l'implant, infection et risque de devoir explanter l’implant.
  • Il est à noter que si vous perdez ou gagnez du poids, la force de votre aimant devra possiblement être réajustée.
  • Si vous ressentez de la douleur ou des élancements sur le site de l’implant, consultez sans tarder votre audiologiste et/ou votre ORL.

 

Suivis médicaux

 

Examens médicaux

Résonance magnétique (IRM)

  • Il ne faut jamais entrer dans une pièce équipée d’un appareil de résonance magnétique sans précautions.
  • Si vous devez passer un IRM, toujours consulter votre chirurgien avant. La faisabilité et les précautions nécessaires à prendre lors de la passation de l’examen seront évaluées.
 

Radiographies

Il faut enlever votre processeur. Les radiographies ne représentent aucun danger pour la partie interne. 


Tympanogramme (utilisé en audiologie)

On doit attendre 2 mois après la chirurgie avant d’effectuer un tympanogramme du côté de l’oreille qui a reçu un implant et ne le faire que si nécessaire. 

 

Examens et traitements médicaux interdits

  • L’électrochirurgie. 
  • La diathermie ou neurostimulation.
  • La thérapie à base de rayons ionisants.
  • Le traitement électroconvulsif.
  • La cautérisation électrique monopolaire.
 

Correction de la vue au laser

La correction de la vue au laser est possible, mais le faisceau laser ne doit en aucun cas être dirigé vers le site de l’implant. 
 

Radiothérapie

La radiothérapie peut être contre-indiquée. Il est très important de consulter votre chirurgien avant d’entreprendre un traitement.


Dentiste

L’utilisation du détartreur à ultrasons est interdite.


Physiothérapie, ostéothérapie, chiropractie, acupuncture

  • Les traitements suivants ne doivent pas être administrés dans la région de la tête et du cou : diathermie par ultrasons, TENS, courant interférentiel, thérapie par ultrasons, lithotripsie (ondes de chocs), électro-acupuncture.  Il n’y a pas de contre-indications à utiliser ces traitements en bas des épaules.
  • Les traitements par magnétisme sont interdits : le porteur d’implant cochléaire ne doit être en aucun cas exposé à de forts champs électromagnétiques ou à des niveaux élevés de courant électrique, car ils peuvent entraîner un bris de l’implant (partie interne).
  • Les traitements de diathermie par ondes courtes et de diathermie par micro-ondes sont interdits sur toutes les parties du corps, car ils peuvent également entraîner un bris interne.
  • Les traitements manuels (ex : traction cervicale, massage, chaleur, froid) ne sont pas contre-indiqués.  Toutefois, il ne faut pas appliquer de force mécanique directement sur le site de l’implant cochléaire.


Attention ! Dans tous les cas, la partie externe de l’implant cochléaire doit être retirée durant le traitement.


Stimulateur cardiaque

  • Une personne porteuse d’un implant cochléaire ne doit pas approcher sa tête à une distance de moins de 15 centimètres de la poitrine d’un proche ayant un stimulateur cardiaque.
  • Pour les porteurs d’un stimulateur cardiaque (Pacemaker) :
    • Il n’y aura pas d’interférence lorsque le processeur d’implant cochléaire est porté sur l’oreille comme il se doit.
    • Ne pas approcher le processeur (et particulièrement l’aimant qui se trouve sur l’antenne) à une distance de moins de 15 centimètres (6 pouces) de la poitrine (du stimulateur cardiaque). 
    • Retirez le processeur lors de la programmation du pacemaker.
    • Le câble de programmation de l’implant cochléaire ne doit pas croiser la poitrine d'une personne qui porte un Pacemaker.  

En cas de doute!

Contactez votre centre de programmation ou le Centre québécois d’expertise en implant cochléaire 

  • CHU de Québec – UL, L’Hôtel-Dieu de Québec (HDQ) :

    • Secrétariat : (418) 691-5420.

    • Service ORL : (418) 691-5490.

    • Audiologie : (418) 525-4444.

 

  • CIUSSS du Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal, Centre de réadaptation MAB-Mackay : (514) 488-5552.

 

  • CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal, CRDP Raymond-Dewar (IRD) : (514) 284-2581.

Dernière révision du contenu : le 19 novembre 2019

Signaler une erreur ou émettre un commentaire