Contenu de la page.

Relation de confiance

Les six principes pour développer une relation de confiance favorable à l’apprentissage.


Le climat d’apprentissage doit favoriser l’estime de soi et l’interdépendance.
  • Respecter, accepter et valoriser la stagiaire.
  • Encourager la stagiaire à être ouverte et honnête par rapport à ses expériences professionnelles.
  • Expliquer à la stagiaire que les erreurs sont normales et font partie du processus d’apprentissage.
  • Apporter soutien, ne pas juger, collaborer.
 

L’apprentissage doit être significatif pour la stagiaire.

  • Établir les connaissances et les forces de la stagiaire afin de mieux déterminer ses besoins d’apprentissage.
  • Établir des objectifs en tenant compte de ses besoins d’apprentissage.
 

La stagiaire doit jouer un rôle actif dans la prise de décision tout au long de son stage.

  • Reconnaître et utiliser les compétences de la stagiaire.
  • Promouvoir une prise de décision participative pendant l’expérience d’apprentissage.
  • Donner à la stagiaire de fréquentes opportunités de parler à sa superviseure ou à une autre personne de son expérience et d’apporter des changements si nécessaire.
 

L’apprentissage est accru lorsqu’il y a synergie entre la stagiaire, la superviseure et l’équipe de soins. La superviseure s’engage dans une expérience d’exploration et de découvertes mutuelles avec la stagiaire.

  • Orienter l’apprentissage vers une tâche ou un problème.
  • Encourager la stagiaire à se faire confiance et à faire confiance aux ressources externes.
  • Travailler en ayant la certitude que la superviseure, le personnel sur les lieux de stage et la stagiaire peuvent, en interagissant, générer des connaissances plus grandes que ce que chaque personne seule peut obtenir.
 

L’apprentissage est accru lorsque la personne a la possibilité de questionner et d’exprimer des idées lors de situations d’apprentissage.

  • Permettre à la stagiaire de poser ses questions et de trouver les réponses à celles-ci.
  • Lui permettre d’articuler, de formuler et de clarifier ses idées.
  • Reconnaître et traiter les émotions de la stagiaire se rapportant à ses idées et à ses expériences.
 

L’apprentissage est mieux intégré lorsque les stagiaires évaluent les résultats de leur apprentissage.

  • Évaluer la stagiaire à l’aide d’un procédé coopératif qui met en valeur l’autoévaluation.
  • Conclure chaque période d’apprentissage avec un retour sur ce que la stagiaire veut ensuite accomplir dans son programme d’apprentissage.
  • Aider la stagiaire à trouver plusieurs façons d’être plus compétente et responsable dans son apprentissage.

Dernière révision du contenu : le 4 octobre 2016

Signaler une erreur ou émettre un commentaire