Contenu de la page.
Cancérologie

Cancer – Médicament par voie orale

Mots clefs

antinéoplasique, cancer, chimiothérapie, "guide d'enseignement", médicament, "médicament contre le cancer", oncologie

Description

Votre médecin vous a prescrit un médicament contre le cancer (médicament antinéoplasique) sous forme de pilule (par voie orale). Vous devrez prendre ce médicament à la maison.  Ce document  rappelle les précautions à prendre et comment suivre ce traitement.

Le médicament prescrit est soit une chimiothérapie ou une thérapie ciblée. Ces médicaments agissent de façon différente sur les cellules cancéreuses et dans votre organisme. Cependant les mêmes précautions s’appliquent lors de la manipulation, la façon de prendre le médicament et l’entreposage.

Procédure

 

Précautions à prendre

  • Lavez-vous les mains avant et après avoir manipulé le contenant et le médicament.
  • Ne déposez pas les médicaments hors du contenant.
  • Toujours refermer le contenant hermétiquement et le ranger dans un endroit sécuritaire (voir la section Conservez vos médicaments dans un endroit sécuritaire).
  • Lavez toute surface qui a été en contact avec le médicament avec de l’eau et du savon.
  • Les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas toucher aux médicaments antinéoplasiques.
  • Il faut éviter une grossesse durant un traitement avec un antinéoplasique : utilisez un moyen de contraception efficace.
 
 

Comment prendre mes médicaments contre le cancer?

  • Il est important de suivre les indications écrites sur l’étiquette.
  • Il ne faut pas écraser, couper, dissoudre les comprimés ni ouvrir les capsules  avant de les avaler.
  • Vérifiez avec votre pharmacien si votre médicament doit être pris à jeun ou avec de la nourriture et combien de fois par jour.
  • Si vous oubliez une dose et vous le constatez le lendemain, ne prenez pas la dose oubliée.  En cas de doute, contactez votre pharmacien.
  • Si vous avez dépassé la dose prescrite, avisez immédiatement votre équipe soignante (ex. : médecin, pharmacien, infirmière).
  • Si un membre de votre entourage a avalé par erreur vos comprimés de chimiothérapie, contactez le Centre antipoison du Québec : 1 800 463-5060.
 


Conservez vos médicaments dans un endroit sécuritaire et dans le contenant que l’on vous a remis

  • Hors de la portée des enfants.
  • Hors de la portée des animaux.
  • À la température ambiante.
  • À l’abri de la lumière.
  • À l’abri de la chaleur et de l’humidité (évitez de les placer dans la salle de bain).
  • Jetez les contenants vides à la poubelle et ne pas les réutiliser pour mettre d’autres objets ou de la nourriture.
  • Rapporter les médicaments non utilisés à votre pharmacie, ceux-ci doivent être détruits de façon sécuritaire.  Il ne faut pas les jeter dans la poubelle ou la toilette.

 

Précautions supplémentaires lorsque l’on reçoit de la chimiothérapie

 

Si vous recevez une chimiothérapie, des précautions supplémentaires sont nécessaires lors de vos soins personnels et lors de relations sexuelles. Ces précautions sont nécessaires pour protéger votre entourage d’un contact non souhaité avec la chimiothérapie. Lorsque l’on reçoit de la chimiothérapie, celle-ci se retrouve dans notre sang, nos excrétas (vomissements, urines, selles) et nos liquides biologiques (sperme).

  • Les hommes doivent uriner en position assise et utiliser une toilette. 
  • Pendant tout le traitement de chimiothérapie orale, et jusqu’à 4 jours après la fin, il est recommandé de fermer le couvercle de la cuvette des toilettes après utilisation et actionner la chasse d’eau 2 fois.
  • Pour les hommes qui prennent de la chimiothérapie, le port du condom est recommandé lors des relations sexuelles.
  • Si vous devez manipuler les excrétas de quelqu’un qui reçoit de la chimiothérapie, vous devez porter une paire de gants en caoutchouc, laver la literie ou le linge souillé séparément du lavage régulier et toujours vous laver les mains après ces manipulations.

Retour à domicile

Si vous avez d’autres questions ou souhaitez plus d’information, n’hésitez pas à vous adresser à votre pharmacien et/ou à votre infirmière en oncologie.

Dernière révision du contenu : le 27 mars 2017

Signaler une erreur ou émettre un commentaire