Contenu de la page.
Radiologie diagnostique

Biopsie du sein macro-biopsie en résonance magnétique (IRM)

Mots clefs

aiguille, aspiration, biopsie, "glandes mammaires", magnétique, masse, résonance, sein

Description

Prélèvement d'une lésion mammaire à l'aide d'une aiguille de gros calibre assistée d'un mécanisme d'aspiration sous vide (macro-biopsie) effectué en résonance magnétique (IRM).

L’imagerie par résonance magnétique ou IRM permet de visualiser avec une grande précision des organes et des tissus mous dans différents plans de l’espace tel que les glandes mammaires. Cet examen ne provoque aucune irradiation. Il ne fait appel qu’aux propriétés des champs magnétiques.

Une prescription médicale est requise pour obtenir un rendez-vous à cet examen.

Procédure

Vous serez allongée sur le ventre et vos seins seront placés dans une antenne.  La biopsie s'effectuera en dehors du tunnel. Le technologue et le médecin localiseront avec précision la lésion. Une fois la lésion localisée, on vous demandera de ne pas bouger.  Le radiologue fera ensuite une désinfection et une anesthésie locale, puis fera une petite incision à la peau de 4 à 5 millimètres. Le médecin poussera ensuite l'aiguille jusqu'à la lésion. Grâce à cette aiguille, le médecin pourra faire des prélèvements qui seront aspirés avec un système de succion. Ces prélèvements seront ensuite analysés au laboratoire de pathologie. Le nombre de prélèvements est variable et dépend de plusieurs facteurs.  

Par la suite, vous vous déplacerez dans le tunnel où se trouve l’aimant pour bien visualiser le trajet choisi. La machine produit un bruit métallique « impressionnant » pendant chaque séquence, des bouchons d’oreilles vous seront fournis. Il est important de ne pas bouger afin que les images soient de bonne qualité. Dans certains cas, on vous indiquera, à l’aide d’un micro, si vous devrez arrêter de respirer pour quelques secondes.

On devra donner un produit de contraste par voie veineuse. Le technologue en imagerie médicale installera un petit cathéter pour injecter un produit de contraste non iodé (gadolinium).

Une mammographie post-biopsie sera réalisée et un pansement sera installé avant votre départ.

Le technologue en imagerie médicale vous fera enlever toute présence de métal pouvant se mobiliser pendant l’examen : bijoux, pince à cheveux, etc.

Durée de l'examen d'environ 1 heure.

Avertissements et précautions

Anticoagulants

Avisez votre médecin et le département d'imagerie médicale avant l'examen si vous prenez des anticoagulants (ex. : aspirine, coumadin, anti-inflammatoires, etc.).

Avisez le département d’imagerie médicale et votre médecin si vous avez : 

  • Cardiostimulateur/défibrillateur

  • Chirurgie depuis moins de deux mois (clips hémostatiques, matériels d’autosuture)

  • Clip sur anévrisme cérébral (installé avant 1985)

  • Prothèse valvulaire cardiaque

  • Filtre endovasculaire, coils, endoprothèse ou « stent »

  • Implant correcteur de septum

  • Prothèse oculaire

  • Prothèse auriculaire ou ossiculaire

  • Prothèse seins ou pénis

  • Clip intracrânien non anévrismal

  • Timbre cutané (patch) médicamenteux, sauf s’il peut être retiré

  • Maquillage permanent, tatouage et perçage

  • Claustrophobie

  • Poids supérieur à 136 kg ou 300 lb


Allergie

Si vous êtes allergique au gadolinium ou si vous souffrez d'insuffisance rénale ou d'une maladie rénale connue, vous devez aviser votre médecin et le département d'imagerie médicale avant l'examen.


Grossesse

Avisez le département d'imagerie médicale si vous êtes enceinte.

Préparation

Vous pouvez manger normalement.

Consignes après l’examen

Pansement
  • Il est recommandé de porter un soutien-gorge qui exercera une bonne pression sur le pansement compressif pendant 24 heures le jour et nuit.
  • 24 heures après l’intervention, vous pouvez retirer le pansement compressif blanc et les gazes, mais le pansement carré doit être conservé.
  • Après une semaine, enlevez tous les pansements s’ils sont toujours en place.

Bain/douche
  • Une douche rapide est permise dès le lendemain de l’examen.
  • Le bain et la piscine jusqu’à la taille sont permis.
  • Attention de ne pas mouiller le pansement.

Activités
  • La reprise des activités doit se faire graduellement. Éviter de faire des exercices physiques qui demandent des efforts intenses pendant 48 heures suivant l’examen.

Travail
  • Le retour au travail est normalement prévu le lendemain de l’intervention. La nature de votre travail peut influencer cette durée d’arrêt. Pour le travail physique, il est recommandé d’attendre 48 heures.
  • La date prévue pour le retour peut être déterminée par votre médecin.

Médication
  • Continuer à prendre votre médication habituelle si aucune modification n’a été apportée par votre médecin.

Résultats
  • Les résultats vous seront transmis par votre médecin d’ici 4 semaines.

Après ce délai (4 semaines), si vous n’avez toujours pas reçu vos résultats, vous devez communiquer avec votre médecin.

Si vous avez des questions ou des inquiétudes vous pouvez rejoindre :

Le département d’imagerie médicale de l’Hôpital du Saint-Sacrement du lundi au vendredi de 8h à 16h : (418) 525-4444 poste 84970
Ou vous pouvez rejoindre en tout temps 24h/24 une infirmière d’Info-Santé en composant le 811

Effets secondaires

Pendant quelques jours et même jusqu’à 2 semaines après l’intervention vous pouvez ressentir :
  • Une sensibilité au site de la biopsie et une légère douleur;
  • Apparition d’une ecchymose, d’œdème (petite bosse) au site de la biopsie et des picotements.

Le cas échéant, prenez de l’acétaminophène (TylenolMD) selon la posologie recommandée.

Appliquer une compresse sèche froide (ex : glaces dans un ZiplocMD enveloppée d’un linge) pendant 20 minutes au besoin pour les 48 heures suite à l’intervention. Par la suite, si la douleur se poursuit, pour votre confort, la chaleur est recommandée au site de la biopsie.

Si vous avez un des symptômes ou des signes suivants :
  • Saignement excessif au site de la biopsie;
  • Douleur aiguë au site de la biopsie;
  • Fièvre inexpliquée supérieure à 38.5°C (buccale);

Présentez-vous à l’urgence du centre hospitalier le plus proche.
 

Dernière révision du contenu : le 30 novembre 2020

Signaler une erreur ou émettre un commentaire