Contenu de la page.
Clinique interdisciplinaire de mémoire (CIME)

Aphasie primaire progressive

Mots clefs

aphasie, de, langage, neurodégénérative, problème

Description

Les démences frontotemporales sont un ensemble de maladies qui affectent les lobes frontaux et temporaux du cerveau. Ces régions sont responsables du jugement, du langage et du contrôle du comportement et des émotions. Il existe plusieurs variantes :
  1. Les variantes comportementales

  2. Les variantes langagières, aussi appelées les Aphasie primaire progressive (APP)

    1. La variante sémantique

    2. La variante non-fluente

    3. La variante logopénique

Cause et prévention

Les causes de la DFT ne sont pas encore connues. Une accumulation anormale de protéines dans certaines régions du cerveau est observée.

Symptômes

L’âge moyen d’apparition des symptômes de la variante comportementale est autour de 50-60 ans. Pour la variante langagière, les symptômes apparaissent vers  60 ans.


Les symptômes de la  variante comportementale de la DFT sont :

  • Comportement social inapproprié

  • Changements dans la personnalité

  • Manque de motivation

  • Perte d’empathie et de sympathie

  • Changement dans les comportements alimentaires

  • Obsessions ou actions répétées

  • Mémoire et orientation préservés


Les symptômes de la  variante langagière de la DFT sont :

  • Difficultés à construire des phrases complètes

  • Parole hésitante et articulation difficile

  • Compréhension de mots et de phrases simples

  • Difficultés à nommer les objets

  • Difficultés avec le sens des mots

  • Manque du mot

  • Difficultés à répéter des phrases.

 

 

 

Santé, bien-être et développement

Comment traiter les APP ? 
 

Il n’existe aucun traitement spécifique qui renverse les APP. L’essentiel de l’approche thérapeutique repose sur l’orthophonie afin de stimuler les capacités préservées et fournir des stratégies de communication pour le patient et sa famille. L’intervention du reste de l’équipe multidisciplinaire est aussi primordiale. Ergothérapeutes, neuropsychologues, nutritionnistes, infirmiers et travailleurs sociaux ont tous un rôle clé à jouer dans la prise en charge du patient. Les médicaments utilisés dans la maladie d’Alzheimer peuvent aggraver la situation (sauf dans la variante logopénique). Leur usage est donc généralement déconseillé. Certains antidépresseurs peuvent aider à contrôler le comportement si nécessaire. 
 

Quelle est l’évolution des APP ? 
 

La maladie a une durée moyenne de 8-10 ans, mais ceci varie d’une personne à l’autre. Les personnes atteintes peuvent, au fil du temps, développer des troubles de comportement, des troubles du mouvement tels de la rigidité ou de la faiblesse, des difficultés à avaler et des troubles de mémoire. Il existe un lien entre les APP et le syndrome cortico-basal ou la paralysie supranucléaire progressive. 
 

Il faut savoir que l’évolution des APP est souvent moins rapide que celle de la maladie d’Alzheimer. Néanmoins, une perte d’autonomie importante accompagnera éventuellement la maladie et la personne atteinte aura besoin d’un encadrement important pour toutes les tâches quotidiennes. 

Dernière révision du contenu : le 16 décembre 2016

Signaler une erreur ou émettre un commentaire