Contenu de la page.

Centre intégré de cancérologie

<< <<  RetourCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

 

Le Centre intégré de cancérologie (CIC) permettra de continuer la lutte contre le cancer engagée par le CHU 
depuis de nombreuses années.

  • Ajout de 5 appareils de traitement en radio-oncologie pour un total de 14 appareils.
  • 39 000 consultations supplémentaires en oncologie par année. 
  • 6 000 traitements d’hémato-oncologie de plus par année.

Permettant d’intégrer la recherche clinique en cancérologie au cœur des activités cliniques et d’offrir des services d’enseignement et de formation à la fine pointe, le Centre intégré de cancérologie (CIC) regroupera les principaux services ambulatoires spécialisés et surspécialisés offerts en cancérologie au CHU. Ce centre intégré de soins permettra de continuer la lutte contre le cancer engagée par le CHU depuis de nombreuses années. Il s’agit plus spécifiquement du regroupement, en un seul endroit, des activités de radio-oncologie, de curiethérapie, de consultations externes en oncologie et de chimiothérapie. Quant aux activités d’oncologie digestives et du Centre des maladies du sein, elles demeureront respectivement à l’Hôpital Saint-François d’Assise et à l’Hôpital du Saint-Sacrement.

CCU_CIC_DEPUIS-SUD_DEVITRE_20180404_ARBRES.jpg  
Vue du CIC depuis l’avenue De Vitré.

CCU_CIC_ENTREE-PRINCIPALE.jpg
Entrée principale du CIC

Fonctionnement

Le fonctionnement par siège tumoral permettra une qualité de prise en charge exceptionnelle des patients.

  • Les patients auront accès à l’ensemble des intervenants durant leur épisode de soins.

  • Meilleure coordination des traitements.

  • Tous les soins au même endroit.

  • Facilité pour les médecins et les professionnels de pouvoir partager aisément sur les questions cliniques.

  • Proximité des activités de recherche fondamentale et intégration de la recherche clinique et de l’enseignement aux activités cliniques.

Le fonctionnement par siège tumoral permet au patient, peu importe le type de cancer, d’avoir accès à l’ensemble des intervenants pouvant jouer un rôle important durant son épisode de soins sur place, et ce, au cours d’un même rendez-vous (radio-oncologue, hémato-oncologue, chirurgien, intervenants de l’équipe psychosociale, nutritionniste, infirmières pivots, dentiste, pharmacien, membres du personnel de recherche clinique, etc.). Le patient est alors pris en charge par une équipe de soins plutôt que par une seule spécialité à la fois. Ainsi, ce ne sont plus les patients qui doivent cheminer entre les différents spécialistes au cours d’une trajectoire de soins parfois complexe, mais bien les cliniciens qui vont, de façon intégrée, se rendre aux patients afin de dispenser des soins.

Dès le départ, les réflexions quant à l’organisation du travail dans le CIC ont porté sur une organisation des soins par siège tumoral. À terme, le CIC regroupera plus de 100 médecins spécialistes, 40 résidents, 33 pharmaciens spécialisés en oncologie, 22 physiciens médicaux, une équipe de soins psychosociaux et une équipe complète de professionnels (infirmières, technologues, infirmières pivots, nutritionnistes, etc.). Le regroupement de ces équipes au sein d’un même bâtiment permettra une qualité de prise en charge exceptionnelle, représentant l’essence même du service « intégré » de cancérologie.

Une mise en œuvre des cliniques par siège tumoral permettra :

  • une meilleure coordination des traitements;
  • un arrimage plus rapide entre les médecins spécialistes, diminuant l’anxiété de l’attente et en augmentant la confiance du patient dans son processus de guérison;
  • l’accès à des rendez-vous synchronisés la même journée pour les traitements de radio-oncologie, de chimiothérapie ou autre;
  • l’accès amélioré aux services de professionnels spécialisés et dédiés aux équipes interdisciplinaires. La concentration des ressources professionnelles favorisera le développement et l’accès à une expertise professionnelle de pointe;
  • la diminution de la confusion, voire la désorganisation du patient et de l’accompagnant devant fréquenter potentiellement plusieurs sites (HEJ, CRCEO, L’HDQ, Pavillon Carlton-Auger).

La valeur ajoutée de ce fonctionnement, pour les médecins et les professionnels cliniques, réside quant à elle dans la facilité de pouvoir partager aisément entre eux sur les questions cliniques et ainsi favoriser un meilleur arrimage pour répondre aux besoins de la clientèle.

 


Séquences

Une période de transition bien pensée!

  • Activités, visites et formations sont au menu pour permettre aux employés de bien se préparer et de se familiariser avec le lieu de travail et les nouveaux équipements.
  • Une équipe dédiée aux travaux du NCH, la DRHCAJ ainsi que les gestionnaires, faciliteront la transition en accompagnant le personnel tout au long du transfert.
  • Gestionnaires et conseillers ainsi que HCR, firme spécialisée et expérimentée en planification et en déménagement hospitalier, accompagneront les employés lors du déménagement.


Construction, aménagement des locaux et livraison des bâtiments

Débutée à l’automne 2017, la construction du CIC est en cours pour une ouverture graduelle du bâtiment au cours de l’automne 2020 et de l’année 2021. Pour en savoir plus sur les travaux, inscrivez-vous à l’Info-travaux du NCH en consultant l’onglet « Je m’abonne » de la section « Je veux savoir! Je m’informe! » 
 

Transformation

Cette phase concerne l’ensemble des processus visés et futurs et comprend les projets de transformation tant aux niveaux clinique, médical, numérique et humain. La transformation vise l’intégration des meilleures pratiques pour les soins et services et comprend également la notion d’harmonisation. Dans le cas du Centre intégré de cancérologie, cette phase est actuellement en cours. Une équipe dédiée aux travaux du NCH, la Direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques (DRHCAJ) ainsi que les gestionnaires accompagnent le personnel dans cette phase.
 

Transition

La transition représente l’ensemble des étapes menant vers les nouvelles installations. Cette phase comprend les étapes de planification, d’activation, de transfert et de post-transfert. Dans le cas du Centre de recherche, cette phase aura lieu au cours des années 2020 et 2021. Les gestionnaires, en collaboration avec une équipe dédiée aux travaux du NCH ainsi que la DRHCAJ, accompagneront les équipes dans cette phase.

Afin de se préparer à travailler dans de nouveaux locaux avec de nouveaux équipements, il est essentiel de se préparer. Pour ce faire, plusieurs activités, formations et visites seront organisées pour permettre aux employés qui travailleront au CIC de se familiariser avec les lieux au cours des années 2020 et 2021.
 

Afin de se préparer à travailler dans de nouveaux locaux avec de nouveaux équipements, il est essentiel de se préparer. Pour ce faire, plusieurs activités, formations et visites seront organisées pour permettre aux employés qui travailleront au CIC de se familiariser avec les lieux au cours des années 2020 et 2021.
 

Visites d’appropriation

Une visite d’appropriation permet aux visiteurs de se familiariser avec un nouvel environnement de travail.

  • Quand? Dès les premières semaines de l’activation (mai 2020 à mai 2021).
  • Pour qui? Employés impliqués dans la transformation et l’activation (super-utilisateurs, activateurs, etc.) du CIC.


Rencontres d’information générale

Les rencontres d’information générale permettent de visiter les installations, de recevoir des informations générales sur le fonctionnement des lieux (stationnements, plans et mesures d’urgence, etc.), de recevoir sa carte d’accès, etc.

  • Quand? Au cours de l’année 2020-2021.
  • Pour qui? Tous les employés qui vont travailler au CIC.
     

Formations spécifiques et essais des équipements

Les formations spécifiques ainsi que les essais d’équipements permettent de se familiariser avec un nouveau milieu de travail, de développer des nouvelles méthodes de travail, de comprendre le fonctionnement des nouveaux équipements, et ce, par secteur.

  • Quand? Les formations spécifiques seront offertes par secteur au cours de l’année 2020-2021. Il en sera également ainsi pour les essais des équipements.
  • Pour qui? Tous les employés qui vont travailler au CIC.
     

Déménagement progressif

La phase des déménagements, qui auront lieu à partir de la fin de l’année 2020 jusqu’à la fin de l’année 2021, seront soutenus par HCR, une firme spécialisée expérimentée en planification et en déménagement hospitalier. Les informations liées au déménagement seront transmises de manière proactive, afin que chacun puisse se préparer en conséquence. Ainsi, chacun sera avisé de la date de son déménagement. Une équipe dédiée aux travaux du NCH, la DRHCAJ ainsi que les gestionnaires faciliteront la transition du personnel en l’accompagnant tout au long du transfert.


Ressources humaines

D’ici le 31 mars 2020, tous les postes en lien avec le CIC seront confirmés comme mentionné dans les priorités et objectifs annuels 2019-2020 du CHU de Québec Université-Laval. Les employés recevront donc de l’information à ce sujet au cours de la prochaine année par l’entremise des gestionnaires et de la Direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques.

 


Projets de transformation

Au cours des prochains mois, nous vous présenterons dans cette section les projets de transformation pour cette composante.


En images


Le CIC depuis le côté nord de l'avenue de Vitré


Le CIC depuis le côté sud de l'avenue de Vitré


L'entrée principale du CIC 


Le CIC intégré au Centre de recherche


Le chantier du CIC en date du 15 mai 2019


 


Cyclotron

La construction du Centre intégré de cancérologie, doté de voûtes blindées de radiothérapie, permet au CHU de bonifier son offre de service en y installant un cyclotron. L’ajout d’un tel appareil permettra une production autonome et un approvisionnement stable en radio-isotopes, lesquels sont nécessaires pour les examens de tomographie par émission de positons (TEP). Les radio-isotopes sont également utiles pour la planification des traitements de radio-oncologie, pour les examens du secteur de médecine nucléaire du NCH et pour développer de nouveaux créneaux pour son Centre de recherche.

Le cyclotron permettra au CHU d’être proactif dans le développement de nouvelles molécules radio-marquées. Pour les chercheurs, la possibilité de produire ce type de radio-isotopes favorisera la réalisation de nombreux travaux de recherche novateurs dans des domaines variés, dont la recherche sur le cancer, les maladies dégénératives du cerveau, etc.

Le CHU pourra aussi contribuer à l’avancement global des connaissances sur l’utilisation des radio-isotopes dans le domaine de la médecine, en plus de sécuriser son approvisionnement à long terme.

Avoir un cyclotron permettra donc au CHU de consolider son rôle de leader dans le domaine de la recherche en santé.

La TEP est devenue, depuis quelques années, une technique d’imagerie moléculaire performante et efficace. Elle permet de mettre en lumière de nombreux processus biologiques, tant pour des examens cliniques qu’à des fins de recherche et de développement. Les études TEP sont effectuées en grande partie avec le traceur 18F-fluorodesoxyglucose (18F-FDG).

Présentement, le 18F-FDG provient d’un fournisseur externe. En raison de la distance et de la très courte durée de vie des isotopes (demi-vie), une partie de la production est perdue en chemin. Cette réalité fait en sorte que l’approvisionnement actuel est peu efficient et très coûteux. Il existe une gamme impressionnante de traceurs qui peuvent cibler des processus plus spécifiques, mais qui, en raison de leur courte demi-vie, doivent être produits par les centres hospitaliers universitaires et leurs institutions académiques qui possèdent un cyclotron et des installations de radiochimie connexes.

Le cyclotron est également un appareil très sécuritaire. Il s’agit d’une technologie éprouvée depuis plusieurs années; plusieurs cyclotrons sont d’ailleurs en service actuellement au Québec. Le cyclotron produit des radio-isotopes par des réactions nucléaires ne nécessitant pas de matériaux fissibles comme l’uranium. Il n’y a donc aucun risque de réaction non contrôlée ou d’explosion nucléaire. De plus, le CHU respecte les plus hauts standards de sécurité et le cyclotron sera approuvé par la Commission canadienne de Sûreté nucléaire (CCSN) avant sa mise en opération. La CCSN a comme mandat de réglementer l’utilisation de l’énergie et des matières nucléaires afin de préserver la santé, la sûreté et la sécurité et de protéger l'environnement.


Devenez un ambassadeur du CIC

Vous travaillez dans une équipe qui est touchée de près ou de loin par l’arrivée du CIC?

Vous désirez connaître les changements qui sont à venir au niveau de votre travail et celui de vos collègues?

Vous êtes un bon communicateur?

 

La Direction clinique du nouveau complexe hospitalier est à votre recherche pour former le réseau des ambassadeurs de changements (RAC) du CIC.

Qu’est-ce que le réseau des ambassadeurs de changements (RAC) ?

Constitué d’employés, ce réseau a pour objectif d’informer et de répondre aux questions des employés quant aux différents aspects du Centre intégré de cancérologie. En plus d’être des personnes ressources pour leurs collègues, les ambassadeurs fournissent et suggèrent des idées quant au projet et contribuent par le fait même au succès de la PCL.

Démontrez votre intérêt avant le 1er novembre. 
Par courriel auprès de josiane.lee-vezina@chudequebec.ca
Merci d’y inscrire :

  • Nom et prénom

  • Matricule

  • Coordonnées pour vous rejoindre (courriel CHU ou personnel) et/ou téléphone

  • Site où vous travaillez

  • Titre d’emploi

  • Quart de travail 

  • Nom et prénom du votre supérieur immédiat.



Qu'est-ce que le réseau des ambassadeurs de changements?

Dernière révision du contenu : le 8 octobre 2019

Signaler une erreur ou émettre un commentaire