Contenu de la page.

Une journée LabOpatient pour le grand public organisée par les étudiants gradués du CHU

16 mai 2017

Dans le cadre de l’édition 2017 de la journée LabOPatient, les étudiants gradués du CHU de Québec-Université Laval (CHU) ont fait découvrir au grand public les travaux réalisés à Québec dans la lutte contre le cancer grâce à une rencontre avec les étudiants de l’axe oncologie. Lors de cette journée,  les citoyens ont été conviés à des conférences, des kiosques interactifs ou encore une visite de laboratoire dans le but d’explorer ce domaine si mystérieux de la Recherche, allant de la Recherche fondamentale, à la Recherche clinique.

Durant les différentes activités, les étudiants ont expliqué leur projet de recherche, une technique spécifique ou encore leur modèle d’étude utilisé dans leur laboratoire (des cellules humaines à la levure en passant par les mouches et les vers). Il y a également eu des présentations orales, données par les étudiants, permettant une vue plus approfondie de ce qui est fait dans certains laboratoires. L’ensemble de disciplines liées à l’oncologie était touché par exemple, la radio-oncologie physique, l’oncologie psychosociale et  la génétique.

La soirée a culminé avec la présentation de deux conférences données par des étudiants au doctorat : Alexandre Prudente sous le thème « Cancer ou rébellion cellulaire» et Jean-Clément Mars « recherche fondamentale ou appliquée, choisis ton camp.» Pour ce dernier, il était important d’expliquer au public les différentes sortes de sciences. « Moi mon but est de convaincre les gens que c’est important de considérer aussi la recherche fondamentale, elle est peut-être plus obscure et plus loin du quotidien, mais ça change énormément de choses », a mentionné M. Mars

Cet événement permet également aux citoyens de découvrir le Centre de recherche du CHU situé dans une ancienne église convertie en centre de recherche située sur la rue McMahon. «LabOpatient est un événement incontournable pour les novices de la biologie. Grâce à un prodigieux travail de vulgarisation, les étudiants gradués de l’axe oncologie instaurent un véritable dialogue entre le monde démystifié de la recherche en santé et le Grand Public. À tous ceux qui veulent comprendre à quel point, à l’heure actuelle, nous sommes capables d’étudier l’humain, ses cellules, son ADN, et ce à travers une maladie encore trop généralisée qu’est le cancer», a déclaré Maëva Devoucoux, membre du comité organisateur de l’événement.
 

Dernière révision du contenu : le 25 mai 2017

Signaler une erreur ou émettre un commentaire