Contenu de la page.

Soins palliatifs oncologiques : mesures prises pour offrir des services aux patients de la clinique

23 novembre 2018

Le CHU de Québec-Université Laval (CHU) tient à rappeler les mesures mises en place pour offrir des services aux patients de la clinique externe de soins palliatifs oncologiques de L’Hôtel-Dieu de Québec, depuis la suspension temporaire de ses activités.

Cette suspension temporaire a dû être décrétée à la suite d’une réduction progressive des effectifs médicaux observée en soins palliatifs à L’Hôtel-Dieu de Québec depuis environ 14 mois. Plusieurs mesures de compensation et de réorganisation de tâches ont été mises en place pour maintenir les services offerts. Malgré cela, l’équipe médicale est à bout de souffle et n’est plus en mesure de maintenir le rythme. C’est dans l’objectif de maintenir les services offerts aux patients hospitalisés que la décision de cesser temporairement les consultations en clinique externe a été prise.

Les patients suivis en clinique externe de soins palliatifs oncologiques le sont généralement pour la gestion de la douleur et des symptômes durant leurs traitements contre le cancer. Ce ne sont pas, en général, des patients en soins de fin de vie.

Il est important de mentionner que tous les patients ont été contactés personnellement à compter du 5 novembre et un suivi étroit est réalisé pour s’assurer qu’aucun ne sera laissé pour compte. Les patients de cette clinique bénéficient toujours de services de la part du réseau de la santé.

En date de ce matin, 78 des 92 patients de la clinique externe sont suivis par leur médecin spécialiste. De ce nombre, 51 sont présentement en traitement actif.

L’ensemble des patients bénéficient de suivis de la part d’infirmières pivot en oncologie ou spécialisées en soins palliatifs, sous la forme de consultations ou de suivis téléphoniques. Les infirmières ont notamment pour rôle d’évaluer les besoins des patients, de les conseiller et de les diriger, si nécessaire, vers d'autres professionnels de la santé ou vers une ressource communautaire qui pourrait répondre à leurs besoins. Un pharmacien spécialisé est également disponible pour l’ajustement de leur médication.

En outre, des démarches sont actuellement en cours avec le Guichet d’accès aux médecins de famille pour affecter des médecins à ces personnes, grâce à la collaboration du CIUSSS de la Capitale-Nationale, dans l’objectif de minimiser les impacts sur les usagers.

Par ailleurs, 33 patients de la clinique bénéficient déjà de suivis à domicile offerts par le CIUSSS.

« Nous convenons que la situation n’est pas optimale, a déclaré Mme Lucie Grenier, présidente-directrice générale par intérim du CHU. Nous nous engageons à offrir à nos patients le meilleur soutien possible dans les circonstances, malgré les difficultés de l’équipe médicale, qui est par ailleurs très dévouée, et à plus forte raison dans le cadre de cette situation difficile. Je tiens à remercier tous nos intervenants qui tiennent le fort. »

« Le CIUSSS de la Capitale-Nationale poursuivra son travail de collaboration avec le CHU de Québec-Université Laval de manière à assurer à ces personnes les services requis par leur état de santé » a mentionné le président-directeur général, Michel Delamarre.

– 30 –


Renseignements :
Lindsay Jacques-Dubé
Direction des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques
CHU de Québec-Université Laval
lindsay.jacques-dube@chudequebec.ca
418 525-4387

René Bouchard
Directeur adjoint des communications
CIUSSS de la Capitale-Nationale
418 266-1019, poste 1539

Dernière révision du contenu : le 23 novembre 2018

Signaler une erreur ou émettre un commentaire