Contenu de la page.

Le Top 10 de 2019 au CHU

3 janvier 2020

Petit retour sur 2019 avec un Top 10 des événements marquants de l’année au CHU de Québec-Université Laval!

  1. La greffe de lentille télescopique : une première canadienne!
Le Centre universitaire d’ophtalmologie (CUO) du CHU a une fois de plus démontré son leadership en procédant, pour la toute première fois au Canada, à la greffe d’une lentille télés­copique chez une patiente atteinte de dégénérescence maculaire liée à l’âge.
 
  1. Un test de salive qui permet de dépister le cancer du sein
Le professeur Jacques Simard, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en oncogénétique et cher­cheur au Centre de recherche du CHU, et son équipe, en collaboration avec des collègues du Royaume-Uni, ont élaboré un test permettant d’esti­mer le risque global de can­cer du sein couru par chaque femme à partir d’un simple échantillon de salive.
 
  1. ÉVAQ franchit le cap des 100 000 transports en 2019!
La mission du service d’évacuations aéromédicales du Québec (ÉVAQ) consiste à rendre accessible aux populations des régions éloignées les soins spécialisés que proposent les centres tertiaires de toute la province. Le CHU est respon­sable de ce service.
 
  1. L’activation précoce des implants cochléaires : une première nord-américaine!
L’équipe du Centre québé­cois d’expertise en implant cochléaire (CQEIC) a réa­lisé une première nord-américaine : l’activation de l’implant dès le lendemain de la chirurgie. Cette avan­cée bénéficie maintenant à toutes les personnes implantées au Québec et le CQEIC se hisse ainsi parmi les chefs de file en implant cochléaire à l’échelle mondiale. Jusqu’à tout récemment, les patients devaient patienter environ quatre semaines avant que leur implant ne puisse être activé.
 
  1. Le programme Chercheur-e d’un jour a 20 ans!
Grâce à ce programme, ce sont près de 5 000 jeunes de qua­trième et cinquième secondaire, ainsi que leurs accompagna­teurs et accompagnatrices, qui ont découvert la profession de chercheur, en intégrant un laboratoire en pleine activité pendant une journée. Chercheur-e d’un jour a été mis en place en 1998 par les Drs Michel G. Bergeron et Yves Bergeron, du Centre de recherche en infectiologie du CHU, en collabora­tion avec le Cégep de Lévis-Lauzon.
 
  1. Un aperçu d’une salle d’opération du NCH… et du futur!
Dans le cadre du projet du nouveau complexe hospitalier (NCH), une maquette grandeur nature d’une salle d’opération a été testée par des intervenants du CHU et présentée aux médias. Cette présentation a permis d’entrevoir l’intérieur du bâtiment des soins critiques du NCH, mais aussi d’une petite parcelle du futur, puisque la salle d’opération sera à la fine pointe de la technologie et des avancées scientifiques!
 
  1. Trois hôpitaux du CHU parmi les meilleurs au monde
Le CHU s’est distingué sur les scènes canadienne et interna­tionale, alors que trois de ses hôpitaux ont été désignés parmi les meilleurs au monde, selon le magazine américain Newsweek. Ainsi, l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, le CHUL et l’Hôpi­tal du Saint-Sacrement se sont classés parmi les 1 000 meilleurs hôpitaux à travers le monde, et parmi les 75 meilleurs hôpitaux au Canada, selon le palmarès.
 
  1. Un vaccin qui freine l’Alzheimer
Les Drs Louis Verret, Robert Jr Laforce et Rémi Bouchard de la Clinique de la mémoire du CHU, qui participent aux tra­vaux de l’entreprise pharma­ceutique américaine Biogen, estiment avoir trouvé une injection qui freine la progres­sion de la maladie d’Alzhei­mer. En décembre dernier, ils ont participé à un ensemble de reportages à la télévision locale, au téléjournal national et à la radio concernant cette percée importante.
 
  1. L’intelligence artificielle entre au labo!
Arnaud Droit, chercheur au Centre de recherche du CHU, et sa collègue Florence Roux-Dalvai, professionnelle de recherche, ont développé une tech­nologie combinant spectrométrie de masse et intelligence artificielle afin de détecter la bactérie responsable des infections urinaires. Les résultats sont obtenus en moins de 4 heures – au lieu des 24 à 48 heures actuellement néces­saires –, ce qui pourrait contribuer à un meilleur usage des antibiotiques, alors que les bactéries y sont de plus en plus résistantes.
 
  1.  L’Hôpital de l’Enfant-Jésus sera carboneutre!
Le CHU et la Ville de Québec collaborent dans un projet visant à transformer la vapeur produite en surplus par l’incinérateur. L’énergie ainsi récupérée permettra de combler les besoins de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus en chauffage et en climatisa­tion.
 

Dernière révision du contenu : le 22 janvier 2020

Signaler une erreur ou émettre un commentaire