Contenu de la page.

Consultation des citoyens du quartier Maizerets

27 mai 2015

C’est avec un souci de transparence et d’ouverture que les dirigeants du CHU de Québec–Université Laval ont convié les résidants du quartier Maizerets ce soir afin d’entendre leurs préoccupations au regard de la construction du nouveau complexe hospitalier sur le site de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus.

Bien que nous soyons à quelques années de l’échéance, le nouveau complexe hospitalier (NCH) est déjà bien présent dans le quotidien de l’équipe de la Direction du CHU de Québec–Université Laval. Ce grand hôpital est défini en ayant comme leitmotiv le patient et l’organisation efficace de ses besoins, mais aussi avec un souci d’intégration dans son milieu. Depuis bientôt un an, le projet avance sur la voie de l’innovation et la rencontre de ce soir en fait partie intégrante.

 

Une démarche innovante basée sur des études d’experts

« Tout le travail effectué jusqu’à maintenant s’est fait sur la base de la consultation dans un esprit collaboratif. Si l’expertise interne et le point de vue des patients sont indispensables à l’avancement des travaux, il faut également se préoccuper de facteurs environnementaux, d’intégration, de la circulation, etc. Appliquant le principe de conception intégrée, en conformité avec l’approche lean, la réalisation de près d’une dizaine d’études a été confiée par la Société québécoise des Infrastructures à des firmes spécialisées. Les informations qu’elles contiennent alimentent et orientent la prise de décision, tout comme les commentaires qui seront recueillis ce soir, afin d’en arriver à une construction hospitalière répondant aux besoins des patients et qui soit la plus efficace possible en terme de bâtiment intégré au quartier », a soutenu M. Jacques Émond, directeur à la Direction clinique du nouveau complexe hospitalier.

« Les études urbaines qui ont été présentées ce soir aux résidents du quartier Maizerets, à titre d’exemple, se préoccupent de développement durable, de circulation, de transport et stationnement, d’ensoleillement, de force des vents, d’espaces verts et bien d’autres dimensions qui permettront la meilleure intégration possible du nouveau centre hospitalier au quartier. Toute proposition d’implantation fera nécessairement l’objet d’une évaluation urbaine pour en mesurer les impacts et, au besoin, aider à prendre les meilleures décisions », a indiqué M. Érick Rivard, architecte du Groupe A / Annexe U + BGLA.

« Les préoccupations qui seront entendues lors de la rencontre citoyenne seront prises en considération pour assurer une intégration du nouveau complexe hospitalier la plus harmonieuse possible au quartier », a conclu M. Émond.

 

Les prochaines étapes

Une étape clé sera franchie sous peu, soit celle du choix d’une hypothèse d’implantation de référence sur le site parmi différentes hypothèses proposées et analysées. Celles-ci s’appuient sur l’ensemble des données colligées à ce jour, incluant celles fournies par les différentes études réalisées par des firmes externes, les meilleures pratiques et les tendances émergentes. Cette hypothèse de base constituera la pierre angulaire des démarches à venir, mais continuera d’évoluer vers un scénario final à la livraison du programme fonctionnel et technique (PFT) prévue au printemps 2016.

 

À propos du CHU de Québec–Université Laval

Regroupant le CHUL, L'Hôtel-Dieu de Québec, l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, l'Hôpital du Saint-Sacrement et l'Hôpital Saint-François d'Assise, le CHU de Québec–Université Laval est le plus important centre hospitalier universitaire du Québec et l'un des plus grands au Canada. Dispensant des soins généraux et spécialisés, mais surtout surspécialisés, le CHU de Québec–Université Laval dessert la population de tout l'est du Québec, soit un bassin de près de deux millions de personnes. Étroitement lié à l'Université Laval et orienté vers l'avenir, il détient également une mission d'enseignement, de recherche dans de nombreux domaines d'excellence et d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé. Le CHU de Québec – Université Laval compte 14 000 employés, 1 600 médecins, dentistes et pharmaciens, 319 chercheurs réguliers et associés, de même que 195 chercheurs affiliés et 680 bénévoles. chudequebec.ca

- 30 -


Renseignements :
Geneviève Dupuis
Direction des communications et du rayonnement
CHU de Québec–Université Laval
418 525-4387

Dernière révision du contenu : le 16 février 2016

Signaler une erreur ou émettre un commentaire