Contenu de la page.

Le CHU de Québec-Université Laval est récompensé pour ses initiatives en efficacité énergétique

20 septembre 2017

Le CHU est fier d’annoncer qu’il a reçu le prix Wayne McLellan, octroyé par la Société canadienne d’ingénierie des services de santé (SCISS) à l’occasion du 37e congrès annuel tenu le 18 septembre dernier à Niagara Falls.

Ce prix récompense les institutions qui ont réalisé les meilleurs projets d’immobilisation, d’efficacité énergétique ou environnementaux. Il s’agit de la deuxième reconnaissance du genre pour le CHU qui, en mai dernier, s’est mérité le prix « Gestion intégrée » remis par l’Association Québécoise pour la Maîtrise de l’Énergie (AQME) lors du 27e gala Energia. Le projet a aussi obtenu la distinction régionale (Est du Canada) de l’ASHRAE. De fait, le CHU est donc dans la course pour remporter le ASHRAE Technology Awards, un prix ayant une portée mondiale.

Collaboration et résultats garantis

L’approche collaborative privilégiée par le CHU avec Ecosystem, firme spécialisée dans les transformations globales et approfondies des infrastructures énergétiques des bâtiments, et partenaire en matière d’économie d’énergie, est un des facteurs de succès du projet. « Le savoir des équipes du CHU, combiné à l’expertise d’Ecosystem, a permis d’atteindre des résultats éloquents. Pour l’année 2015, la consommation d’énergie du CHU a chuté de 30 % et ses émissions de GES ont été réduites de 56 %, soit 12 914 tonnes. Ces résultats, garantis et récurrents annuellement, illustrent bien l’engagement du CHU à agir de façon écoresponsable », a indiqué M. Pierre-André Tremblay, directeur des services techniques du CHU. 

Le projet a été l’occasion de moderniser des équipements essentiels au maintien des services de haute qualité du CHU.  L’investissement public est minimal puisque les coûts du projet sont couverts par les subventions et les économies garanties par Ecosystem.

Le projet primé a visé trois des cinq hôpitaux du CHU, soit le CHUL, l'Hôpital de l'Enfant-Jésus et l'Hôpital du Saint-Sacrement, qui poursuit sur sa lancée : des interventions similaires sont également presque terminées à l'Hôpital Saint-François d'Assise.

Améliorations globales des infrastructures

De tels résultats ne seraient pas atteignables sans une réingénierie complète des systèmes de chauffage, de climatisation, de ventilation et d’éclairage.  Le CHU a misé sur des améliorations audacieuses, comme la conversion des réseaux de chauffage de la vapeur à l’eau chaude, la récupération de chaleur, l’utilisation de sources d’énergie renouvelables (géothermie et énergie solaire) et le contrôle des équipements par des systèmes centralisés, couplés à une optimisation des séquences d’opération.

Les résultats démontrent bien à quel point de tels projets, réalisés selon un contrat de performance garantie, mobilisent les acteurs et favorisent l’alignement des intérêts des parties.  La rémunération d’Ecosystem est directement liée à la performance du projet.

Dernière révision du contenu : le 22 septembre 2017

Signaler une erreur ou émettre un commentaire