Contenu de la page.

Dépistage de la surdité chez les nouveaux-nés

4 décembre 2017

Le Programme de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés (PQDSN) est maintenant offert au Centre mère-enfant Soleil (CMES) du CHUL depuis le 4 décembre dernier. L’implantation de ce nouveau programme touche essentiellement les secteurs des Îlots parents-enfants, de la pouponnière et de l’unité néonatale du CMES ainsi que l’audiologie du Service interprofessionnel du CHUL. Par la suite, le PQDNS sera étendu aux secteurs des Îlots parents-enfants et pouponnière de néonatologie de l’Hôpital Saint-François d’Assise.

La phase d’implantation au CMES devrait durer six mois, période au cours de laquelle l’atteinte des normes et exigences du PQDSN fera l’objet d’une attention particulière de la part du ministère de la Santé et des Services sociaux. En effet, le CMES est le premier parmi les centres de naissance de l’est du Québec à offrir ce programme de dépistage en raison de ses volets de soins spécialisés et surspécialisés.

Le programme provincial prévoit également que le service d’audiologie du CHU de Québec-Université Laval effectuera les examens requis pour la confirmation diagnostique de tous les bébés dépistés positivement. Dans un premier temps, il prendra en charge les nouveau-nés dépistés en ses murs, puis graduellement, tous les bébés nés dans les autres centres hospitaliers du Réseau universitaire intégré de santé de l’Université Laval (RUIS-UL). Il devra aussi soutenir l’implantation du PQDSN et la formation des intervenants en région afin d’assurer que la trajectoire, allant du dépistage aux services de réadaptation, puisse être offerte de manière uniforme pour l’ensemble des nouveau-nés de l’est du Québec.

Le PQDSN en quelques lignes
Le Programme québécois de dépistage de la surdité chez les nouveau-nés a été mis en place par le ministère de la Santé et des Services sociaux. Au terme du déploiement, il sera offert gratuitement à tous les enfants qui naissent au Québec. Il permettra de repérer les problèmes d’audition dès les premiers mois de vie et d’intervenir rapidement au besoin.

Les tests de dépistage sont rapides, sans douleur et sans risque pour l’enfant. Ils se font habituellement dans les premières heures de vie, lorsque le nouveau-né est calme ou endormi. Le résultat est connu dès que le test est terminé. Les parents seront donc informés rapidement si d’autres tests sont nécessaires.

La participation au programme est volontaire. Elle est offerte à tous les parents de nouveau-nés admissibles au programme et c’est par la signature d’un consentement libre et éclairé que leur nouveau-né devient participant.

Dernière révision du contenu : le 19 décembre 2017

Signaler une erreur ou émettre un commentaire