Contenu de la page.

Combattre sur tous les fronts

18 septembre 2019

L'équipe de recherche clinique en hémato-oncologie de l'HEJ.

Essais cliniques, thérapies cellulaires ou partenariats avec diverses spécialités : l’équipe d’hémato-oncologie de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus est partout là où la recherche peut faire une différence pour ses patients.
 
De la recherche clinique, il s’en fait en hémato-oncologie à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus (HEJ) depuis près de 30 ans. Mais avec l’arrivée de nouvelles recrues en 2012, l’équipe s’est structurée et la gamme des possibilités s’est élargie : elle compte maintenant douze médecins, six infirmières de recherche et quatre employés administratifs (voir l’encadré ci-dessous).
 
Et des projets de recherche, il y en a! Les membres de l’équipe se partagent la tâche sur une bonne trentaine d’études, lesquelles sont réparties entre différents sites tumoraux : lymphome, leucémie, myélome, poumon, cancer neurologique, etc. Dans chacune des études, les médecins de l’équipe jouent donc le rôle de chercheur principal ou de sous-investigateur. Ainsi, chacun peut inviter ses patients éligibles à faire partie de n’importe laquelle des études du groupe. Avec la multitude de nouvelles thérapies et d’options qui existent maintenant, cela permet de rendre accessible chaque essai clinique à un plus grand nombre de patients.
 
Les traitements novateurs
L’équipe d’hémato-oncologues de HEJ fait partie des rares au Québec qui travaille sur les thérapies cellulaires. D’ailleurs, une étude de phase 31 sur le traitement du lymphome avec les cellules CAR-T (Chimeric Antigen Receptor T Cell) est actuellement en cours. Comme l’explique le Dr Jean-François Larouche, hémato-oncologue et chercheur principal de HEJ sur cette étude, « les cellules CAR-T sont des lymphocytes T2 qui sont prélevés, modifiés en laboratoire par une compagnie pharmaceutique pour booster la réponse immunitaire contre le cancer, puis réinjectés au patient. »
 
« Avec les nouvelles thérapies cellulaires, nous obtenons des taux de réponse plus élevés qu’avec les traitements habituels et, l’un des gros avantages, c’est que le patient n’a pas besoin de forte chimiothérapie. Toutefois, les résultats ne sont pas garantis et les effets secondaires peuvent être très importants », ajoute Philippe Nadeau, directeur administratif de l’unité de recherche en hémato-oncologie à HEJ.
 
Le groupe collabore également avec d’autres institutions, dont l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, sur d’autres projets, notamment en leucémie et greffe (Dr Robert Delage), sur les greffes de sang de cordon (Dr Frédéric Barabé) ainsi que pour la récolte de données qui alimenteront des banques, comme celles du Groupe québécois de recherche sur la leucémie myéloïde chronique et néoplasie myéloproliférative (Dr Robert Delage).
 
Tirer profit des expertises locales
L’équipe profite aussi de l’expertise présente sur place, au CHU de Québec-Université Laval (CHU). Ainsi, puisque l’HEJ héberge notamment un centre important de neurochirurgie, les hémato-oncologues ont développé une collaboration avec les neurochirurgiens pour le traitement du glioblastome, un type de tumeur cérébrale (Dr André Blais). « Nous avons eu l’occasion de nous joindre à une étude de phase 3 menée par un groupe européen; nous testons une nouvelle molécule qui prolongerait la vie des patients. Nous sommes l’un des sites qui recrute le mieux pour cet essai clinique puisqu’environ 80 cas de glioblastome sont diagnostiqués chaque année à HEJ. Ça nous permet d’offrir une option intéressante à des dizaines de patients, surtout qu’il n’y a pas eu beaucoup d’évolution dans le traitement de ces tumeurs au cours des dernières années », explique M. Nadeau.
 
Les hématologues sont par ailleurs impliqués dans le Centre d’hémophilie de l’est du Québec, situé à HEJ. L’équipe collabore déjà à des recherches menées par le CHU Sainte-Justine sur différents traitements pour l’hémophilie et sur les problèmes de coagulation (Dres Christine Demers et Stéphanie Cloutier). L’équipe de recherche souhaite d’ailleurs développer davantage cette branche dans les prochaines années.
 
Une autre collaboration locale qui est mise à profit est celle avec les endocrinologues du CHUL : les patients atteints de cancer de la thyroïde sont suivis conjointement par la Dre Maryse Brassard et par l’hémato-oncologue Catherine Doyle de l’équipe de HEJ. Le duo a déjà collaboré à deux études sur le sujet, toujours avec l’objectif de proposer de nouvelles avenues de traitement aux patients.
 
Aller plus loin avec les études maison
Depuis 2013, l’équipe a décidé de se donner les moyens de ses ambitions en organisant la Rando hémato-onco avec la Fondation du CHU de Québec (voir l’encadré ci-dessous). Cette randonnée sert à amasser des fonds destinés à soutenir la recherche clinique « maison » en hémato-oncologie. Comme l’explique Philippe Nadeau, « cet argent nous permet de participer à des études de groupes coopératifs ou à des recherches initiées par d’autres chercheurs locaux qui ne sont pas financées par des compagnies pharmaceutiques. Ce qui est intéressant avec ce genre d’études, c’est qu’on sort habituellement des sentiers battus et que ça peut mener à des découvertes importantes, voire changer les pratiques. »
 
En ce moment, deux études « maison » sont en discussion et en développement : une sur le lymphome cérébral (Dr Jean-François Larouche avec le Groupe canadien des essais sur le cancer) et une sur le myélome multiple (Dre Julie Côté). Une autre étude est en cours sur un effet secondaire associé aux transfusions sanguines.
 
Cette dernière, menée par le Dr Vincent Laroche, hématologue et directeur de la banque de sang de HEJ, a commencé localement. Elle avait pour but d’étudier le syndrome de transfusion (ou TACO : Transfusion Associated Circulatory Overload), un possible effet secondaire d’une transfusion sanguine. Les premiers résultats ayant suscité l’intérêt du ministère de la Santé et des Services sociaux et celui du Système québécois d’hémovigilance, il a été décidé que l’étude coordonnée par l’équipe du CHU serait étendue à d’autres sites à travers la province.
 
En route vers le CIC
Dans environ un an, les équipes d’hémato-oncologie de HEJ et de L’HDQ seront regroupées dans le futur Centre intégré de cancérologie (CIC) du nouveau complexe hospitalier.
 
« En ce moment, nous choisissons les études auxquelles nous participons en fonction des besoins de nos patients. Par exemple, nous faisons un peu plus d’essais cliniques sur des cancers hématologiques (lymphome, leucémie, etc.) à HEJ. À l’inverse, à L’HDQ, ils font un peu plus d’études sur des cancers solides (cancer digestif, uro-oncologie, etc.). Au CIC, nos expertises seront mises en commun, ce qui va multiplier les possibilités de partenariat maison. De plus, avec un plus grand bassin de population, nous deviendrons éligibles à un plus grand nombre d’essais cliniques, soutient M. Nadeau. J’espère aussi que la proximité physique du Centre de recherche favorisera les collaborations avec la recherche fondamentale. Notre objectif, c’est d’offrir le maximum d’options aux patients afin de leur faire profiter du meilleur traitement possible. »
 
Notes 

  1. Les essais cliniques comportent habituellement trois phases. Phase 1 : traitement administré pour la première fois à des humains pour vérifier son innocuité et déterminer la dose optimale. Peu de participants. Phase 2 : vérification de l’efficacité d’un traitement selon une dose déterminée. Plus grand nombre de participants. Phase 3 : comparaison de l’efficacité du nouveau traitement avec celle du traitement habituel. Grand nombre de participants.

  2. Lymphocytes : « Les lymphocytes sont un type de globules blancs. Ils combattent les virus, bactéries, substances étrangères et cellules anormales, dont les cellules cancéreuses. […] Les lymphocytes T (cellules T), qui combattent les infections, détruisent les cellules anormales et contrôlent la réaction immunitaire ». Source : Société canadienne du cancer, https://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-type/non-hodgkin-lymphoma/non-hodgkin-lymphoma/the-lymphatic-system/?region=qc.

 

Équipe d’hémato-oncologie de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus

Hémato-oncologues et chercheurs : Frédéric Barabé, André Blais, Guy Cantin, Stéphanie Cloutier, Julie Côté, Robert Delage, Christine Demers, Catherine Doyle, Geneviève Gallagher, Vincent Laroche, Jean-François Larouche, Julie Lemieux.
 
Infirmières de recherche : Marie-Claude Bourgeois, Yolaine Hébert, Marisa Mocchiutti, Marie-Claude Tremblay, Michèle Tremblay, Linda Vallée.                                                            
 
Personnel administratif : Denise Légaré, agente de gestion de données; Marie-Claude Lépine, coordonnatrice éthique, réglementaire et des projets de recherche initiés à l’interne; Manon Lescault, agente de gestion financière; Philippe Nadeau, directeur administratif.
 

La Rando hémato-onco

La Rando hémato-onco est une randonnée pédestre familiale créée dans le but d’amasser des fonds pour soutenir la recherche clinique en hématologie et en oncologie à l’Hôpital de l’Enfant-Jésus du CHU de Québec-Université Laval.
Grâce à la recherche clinique, des patients atteints de diverses formes de leucémie, lymphome, myélome et autres cancers (colon, poumon, thyroïde, etc.) peuvent bénéficier de traitements novateurs.
La prochaine Rando hémato-onco aura lieu le samedi 28 septembre au Sentier des Grèves.
Pour en savoir plus : http://evenements.live/events/rando-hemato-onco/
 

Dernière révision du contenu : le 18 septembre 2019

Signaler une erreur ou émettre un commentaire