Contenu de la page.

Cinq chercheurs du Centre de recherche du CHU reçoivent 9 millions de dollars en octrois des IRSC

10 août 2016

Cinq chercheurs du Centre de recherche du CHU reçoivent 9 millions de dollars en octrois des IRSC.

Québec, le 10 août 2016 – Cinq chercheurs du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval (CHU) et de l’Université Laval figurent parmi les lauréats des subventions d’envergure octroyées par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) pour un montant total de 9 052 591 dollars.

Les IRSC présentent ainsi pour la deuxième année les titulaires des subventions du volet Fondation des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Les subventions offertes par ce nouveau programme assurent aux chefs de file canadiens en recherche du domaine de la santé un soutien à long terme pour entreprendre des programmes de recherche novateurs qui engendreront des retombées bénéfiques majeures dans tous les domaines de la santé.

Ce financement majeur appuie les meilleurs projets soumis par des chercheurs canadiens, et les titulaires ont été sélectionnés à la suite d'un processus rigoureux d'évaluation par les pairs; méthode internationalement reconnue pour assurer la qualité et l'excellence de la recherche scientifique.

Nos lauréats ont donc su démontrer brillamment l'excellence de leurs travaux, de même que l’incidence et l’impact qu’ils ont dans leur discipline. Ces subventions permettront un financement à long terme de leurs recherches soit pendant sept ans pour Guy Boivin à titre de chercheur établi et de cinq ans pour Lynne Moore, Marie-Ève Tremblay, Alexis F. Turgeon et Holly Witteman à titre de chercheurs en début de carrière.
 

Chercheurs lauréats :

  • Guy Boivin (chercheur établi) reçoit 3 914 226 $ sur sept ans pour son programme de recherche basé sur la pathogénèse, le traitement et la prévention des infections causées par les virus respiratoires (notamment ceux causant la grippe) et les virus herpétiques;
  • Lynne Moore (chercheure en début de carrière) reçoit 832 646 $ sur cinq ans pour ses travaux portant sur la surutilisation des ressources de soins de santé en traumatologie. Ses recherches visent à identifier des processus de soins potentiellement non nécessaires, de mieux comprendre les déterminants de la surutilisation et de développer une série d’indicateurs permettant une surveillance de ces pratiques qui coûtent jusqu’à 30 % de la valeur du budget de santé et peuvent nuire à la santé des patients; 
  • Marie-Ève Tremblay (chercheure en début de carrière) reçoit 953 804 $ sur cinq ans pour étudier l’implication des cellules immunitaires du cerveau dans la perte des synapses, qui est le meilleur corrélat neuropathologique du déclin cognitif en conditions de stress chronique, de vieillissement et de maladie neurodégénérative;
  • Alexis F. Turgeon (chercheur en début de carrière) reçoit 1 947 960 $ sur cinq ans pour son programme de recherche dans le domaine des soins intensifs neurologiques et de traumatologie visant à i) optimiser l'évaluation pronostique et les décisions de niveaux de soins suivant un traumatisme craniocérébral, et ii) améliorer la prise de décision clinique en phase aiguë à l'aide d'interventions basées sur des données probantes axées vers le patient;
  • Holly Witteman (chercheure en début de carrière) reçoit 1 403 955 $ sur cinq ans pour ses travaux sur le design et l’évaluation de la cybersanté pour l’éducation, la communication et la prise de décision en santé.

Le Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval est le plus grand centre de recherche francophone en Amérique du Nord et compte parmi les dix plus grands centres de recherche au Canada.

« Nous sommes très fiers de la grande qualité des recherches qui se réalisent dans notre centre. Les subventions remises par les IRSC dans ce concours très compétitif représentent une importante reconnaissance de notre expertise et de notre leadership. Elles permettront un financement à long terme de projets de recherche innovateurs, ultimement au profit des patients. » − Dr Serge Rivest, directeur du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval.
 

À propos du CHU de Québec-Université Laval

Regroupant le CHUL, L'Hôtel-Dieu de Québec, l'Hôpital de l'Enfant-Jésus, l'Hôpital du Saint-Sacrement et l'Hôpital Saint-François d'Assise, le CHU de Québec-Université Laval est le plus important centre hospitalier universitaire du Québec et l'un des plus grands au Canada. Dispensant des soins généraux et spécialisés, mais surtout surspécialisés, le CHU de Québec-Université Laval dessert la population de tout l'est du Québec, soit un bassin de près de deux millions de personnes. Étroitement lié à l'Université Laval et orienté vers l'avenir, il détient également une mission d'enseignement, de recherche dans de nombreux domaines d'excellence et d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé. Le CHU de Québec-Université Laval compte plus de 14 000 employés, 1 600 médecins, dentistes et pharmaciens, 329 chercheurs réguliers et associés, de même que 208 chercheurs affiliés et 680 bénévoles.  www.chudequebec.ca 
 

– 30 –


Source :    
Direction des communications et du rayonnement
CHU de Québec-Université Laval
418 525-4387

Dernière révision du contenu : le 16 août 2016

Signaler une erreur ou émettre un commentaire