Contenu de la page.

Le CHU collabore à de nouveaux services d'hémodyalise sur la Côte-Nord

6 novembre 2017

Dans le but d’améliorer l’accès à des services de suppléance rénale pour la population de l’ouest de la Côte-Nord, le Gouvernement du Québec octroie un financement de 1 050 000 $ afin d’implanter une unité satellite d’hémodialyse à l’Hôpital Le Royer, une installation du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord.

Le ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Côte-Nord, monsieur Pierre Arcand, a procédé aujourd’hui à cette annonce, au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette.

La somme octroyée servira à financer les travaux d’aménagement des locaux ainsi qu’à acheter l’équipement et le mobilier nécessaires. Le projet prévoit l’aménagement de quatre stations d’hémodialyse pouvant accueillir 16 patients. Les services offerts par l’unité seront fournis en collaboration avec le CHU de Québec-Université Laval, et permettront un suivi et des interventions à distance grâce à un système de visioconférence.

L’unité satellite projetée permettra de combler un besoin réel sur le territoire de la Haute-Côte-Nord-Manicouagan, où aucun service de suppléance rénale n’était offert. Les patients devaient donc quitter la région, ou se rendre trois fois par semaine à Saguenay, ce qui représente 1 630 km hebdomadairement. Rappelons que le territoire de l’est de la Côte-Nord dispose pour sa part d’une telle unité, aussi supervisée par les néphrologues du CHU de Québec-Université Laval, qui est située à Sept-Îles.

« La réalisation de ce projet apportera un changement positif notable dans la vie de plusieurs résidents de la région, qui pourront recevoir ces soins essentiels à proximité de leur domicile, en s’épargnant les nombreux désavantages causés par de longs déplacements à répétition. Cet ajout de services leur permettra en somme de recevoir leurs traitements dans un contexte plus convivial et rassurant pour eux et leur famille », a expliqué Pierre Arcand, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Côte-Nord.

Dernière révision du contenu : le 15 novembre 2017

Signaler une erreur ou émettre un commentaire