Août 2021 | 6 titres à découvrir




TRAVERSER LA DÉPRESSION 

GRÜN, Anselm
Paris, Salvator, 2016, 192 pages

La dépression est une indésirable. Elle n’est jamais la bienvenue dans nos vies et tout est mis en œuvre pour l’éloigner le plus rapidement possible.

Et si on vous proposait de l’apprivoiser,  de vous asseoir à côté d’elle et de la laisser vous parler? Si on vous donnait des clés de lecture afin de mieux écouter ce qu’elle a à vous dire?

Voilà la proposition faite par Anselm Grün. Il expose les symptômes psychologiques de la dépression et va chercher ses racines jusque dans le cœur profond espérant une consolation. Pour ce faire, il puise dans la tradition chrétienne qui fournit des figures connues traversées par des symptômes dépressifs. C’est ainsi qu’on retrouve, parmi d’autres, les disciples d’Emmaüs qui fuient leur deuil dans la dépression, le roi Saül, qui n’arrive pas à se satisfaire de lui-même et le prophète Élie qui vit le désespoir alors qu’il est au sommet de sa gloire. Tous trouveront une consolation à condition d’aller puiser dans ses profondeurs pour rencontrer l’Autre. C’est l’invitation qui est lancée au lecteur. Il ne nous reste qu’à confirmer notre présence.– Isabelle Bisson
 


 

MANIFESTE POUR UN OPTIMISTE ÉCLAIRÉ

THIBAULT, Vincent
Québec, Éditions Carrefours azur, 2020, 60 pages

Vincent Thibault offre des pistes de réflexion pour unir la voix de l’espoir à celle du discernement.

En ces temps difficiles, prendre le recul n’est pas toujours chose simple. Comment rester en équilibre, espérant et réaliste? Comment lucidité et bienveillance peuvent-elles se renforcer l’une l’autre?

Voici à quoi s’attaque ce plaidoyer philosophique. M. Thibault nous rappelle cette belle invitation à retrouver sa joie de vivre, à se mobiliser en contact avec son potentiel de sagesse intérieure. Un bon antidote pour ne pas sombrer dans l’alarmisme ou le pessimisme; à lire à tête reposée ou pour qu’elle le devienne…– Alain Dompierre
 



PRENDRE SOIN

BEAUCHAMP, André
Montréal, Médiaspaul, 2021, 150 pages

La pandémie a mis en pièces nos habitudes de vie et toutes nos références sociales. Les vagues successives du coronavirus ont dévasté nos aînés et fait des victimes dans toutes les couches de la société. Le théologien André Beauchamp, auteur de nombreux ouvrages et consultant en environnement, a développé sa réflexion sur cette catastrophe planétaire dans un ouvrage bref mais précis, accessible à tout lecteur.

Le parcours de ce livre esquisse des pistes pour comprendre ce qui nous est arrivé et entrevoir des solutions pour sortir de cette crise. L’auteur fait d’abord un survol des grandes questions qui ont troublé nos vies: isolement, panique généralisée, perte de nos liens essentiels et perturbation profonde de notre confiance dans la société. Il évoque nos morts sans célébration, nos deuils difficiles et cette image insoutenable de vieillards perdus devant une fenêtre et leur famille dans la rue tenant une pancarte…

À qui la faute? Est-ce une punition de Dieu? Une revanche de la nature bafouée par le progrès, la mondialisation galopante qui favorise la dispersion des pathogènes dans des environnements incapables de leur résister? L’auteur poursuit son questionnement sur l’après COVID en nommant les grands défis à relever: imaginer un autre monde, réviser notre conception du progrès et du développement de la société, ne pas se contenter de relancer l’économie à fond de train et redémarrer le système sans le remettre en question. Une occasion extraordinaire de réflexion sur la justice et la solidarité par une meilleure redistribution de la richesse!

Pourtant, poursuit-il, la crise écologique qui se profile est plus inquiétante qu’une pandémie. Elle est là pour plusieurs décennies et personne ne peut y échapper. Il faudra se poser la question écologique dans toute son ampleur. Entre espoir et inquiétude, il s’interroge: « Qu’aurons-nous appris de cette pandémie? Quelle sera notre appréciation du temps, de l’argent, du travail, de la fragilité humaine? Après la chenille, y aura-t-il un papillon vermeil dansant dans la lumière? » André Beauchamp nous propose donc ici une analyse éclairée des véritables défis qui nous attendent.– Claudette Lambert
 



CARLO ACUTIS | UN GEEK AU PARADIS

CONQUER,  Will
Montréal, Novalis, 2020, 200 pages
 
Existe-t-il de véritables saints au 21e siècle? Né en 1991 et décédé en 2006 à l’âge de 15 ans, le jeune italien Carlo Acutis est déjà bienheureux, dernière étape avant la canonisation, depuis octobre 2020. Ce qui étonne est l’ordinaire de sa sainteté. Le jeune Carlo vit un quotidien bien commun. Adolescent du 21e siècle, il est un natif du numérique. Et pourtant, un extraordinaire émerge de sa vie de tous les jours: son regard pour l’autre, pour le Tout Autre?!

Le récit de la vie de Carlo, une vie bien habituelle hormis qu’il soit issu d’une famille privilégiée, suit un cours régulier. Et c’est la beauté de cette histoire vraie. Tout s’inscrit dans la subtilité de l’ordinaire. Ici se trouve la force de l’exercice du père Conquer; il nous amène à voir avec le regard du saint, sa manière d’entrer en relation avec les autres, son égard pour toutes les personnes et particulièrement celles négligées de notre déférence.

Cette considération que Carlo accorde intuitivement aux autres est nourrie par sa foi, sa foi en la présence du Christ en chaque personne. Cela le conduira, entre autres, à créer une exposition sur le sacrement de l’Eucharistie, qui a toujours cours encore aujourd’hui.

Au-delà du traitement catholique, Un geek au paradis constitue un appel universel à l’extraordinaire possibilité du quotidien. Cet appel s’adresse-t-il à vous? Cela dépend de votre conclusion: Carlo est-il un être humain qui s’est fait exceptionnel à la rencontre de Jésus ou une exception de nature? À vous de le déterminer! – Jimmy Carbonneau
 



PAR-DELÀ NOS LIMITES

NADEAU, Gilles
Montréal, Médiaspaul, 2021, 210 pages
 
L’auteur nous livre un ouvrage qui est aussi une traversée existentielle au pays de nos propres limites, via la parole de femmes confrontées à l’ultime en fin de vie, sans pour autant qu’elles s’y laissent réduire.

C’est avec profondeur et authenticité que nous avons accès à leur expérience d’un surcroît de vie au moment où, conscientes en fin de vie des empreintes qu’elles peuvent laisser, et vivant l’expérience de l’abondance de l’amour, ces femmes découvrent en elles-mêmes un « ailleurs » où elles se retrouvent « chez elles ».
Ainsi à l’école de la limite vécue et accueillie, surgit le « Qui suis-je maintenant ? » Chacune ayant sa propre réponse s’énonçant comme « Retrouver de l’illimité dans la limite. » Et la limite ainsi accueillie, rejaillit forcément sur autrui.

Un ouvrage riche d’extraits de récits de vie à l’appui de ce qui émerge par-delà l’accueil des limites.

Pour bon nombre de personnes atteintes, et pour nous en santé, il s’agirait de rendre concrète dès maintenant notre espérance, laquelle se découvre et se déploie dès maintenant au cœur de nos expériences accueillies dans la solidarité vécue au présent.– Marie-Hélène Carette
 



QUAND ON NE SAIT PLUS QUOI FAIRE

GRÜN , Anselm
Paris, Salvator, 2020, 192 pages
 
Anselm Grün est un accompagnateur spirituel et l’auteur de plusieurs livres sur la vie intérieure qui rencontrent un vif succès. Grün a de nombreux lecteurs qui savourent la richesse de sa réflexion, toujours très abordable. Quand on ne sait plus quoi faire est paru en français en 2020. Dans cet ouvrage, Grün est fidèle à lui-même, à ses thèmes de prédilection et à sa manière habituelle de penser. Il aborde plus spécifiquement la question des « nouveaux départs » : quoi faire en situation de crise, quand nous sommes confrontés à des situations déstabilisantes ou lorsque nous nous sentons empêchés d’avancer?

Dans les différents chapitres du livre, Grün s’inspire de ses rencontres avec des personnes qu’il a accompagnées pour réfléchir aux difficultés de la vie, puis il propose des manières d’y faire face et de poser un nouveau regard sur la vie. Tout le monde est confronté, un jour ou l’autre, à des drames familiaux, à des problèmes sociaux, à des crises relationnelles, à des difficultés au travail, à des conflits moraux, à la maladie, etc. Grün estime que vivre avec confiance permet de gérer sa souffrance et de se libérer de l’angoisse. En un sens, une crise peut être, pour la personne en détresse, l’occasion d’une nouvelle vie et d’un nouveau départ. Pour la personne qui l’accompagne ou qui l’accueille avec bienveillance, cette crise peut être une source de bonheur, ayant donné l’occasion de fortifier l’autre et de lui transmettre des germes d’espérance. Chose certaine, Grün ne propose guère de recettes magiques dans cet ouvrage; plus modestement, il suggère des pistes pour retrouver la confiance lors de ces situations difficiles.

Le livre s’adresse à tous ceux et celles qui vivent une crise et cherchent à comprendre ce qui se passe en eux, pour retrouver espoir et courage. Il sera également utile à ceux et celles qui sont dans leur entourage. – Marine El Hajj




Laisser un commentaire
 Security code




Dernière révision du contenu : le 3 août 2021

Signaler une erreur ou émettre un commentaire