Les Chaires de recherche hospitalières de la Fondation : un apport essentiel, une approche novatrice



Le 8 juin dernier, la Fondation du CHU de Québec présentait les détails entourant ses Chaires de recherche hospitalières, les premières établies sur ce modèle au Québec. 

Accessibles, flexibles et adaptées aux réels besoins des chercheurs du CHU, ces chaires de recherche hospitalières permettront à la Fondation de créer de nouveaux partenariats d’importance, d’attirer des philanthropes de tous les horizons, tout en permettant aux chercheurs d’aller plus loin dans leurs travaux. Visant principalement des projets de recherche qui ont un lien étroit avec les services fournis directement aux patients, ces chaires favoriseront principalement le développement de la recherche clinique. Par la même occasion, la Fondation dévoilait la nature de la toute première chaire du genre à voir le jour, soit la Chaire de recherche hospitalière en théranostique. Les retombées de cette étude clinique sont fort prometteuses pour les personnes atteintes d’un cancer et traitées au CHU.
 

Une première Chaire en théranostique pour révolutionner le traitement du cancer

La théranostique est une méthode de traitement novatrice qui combine la thérapie par radioisotopie et l’imagerie diagnostique de pointe. Elle est en pleine émergence dans le traitement ciblé du cancer, notamment celui de la prostate. Le Dr Jean-Mathieu Beauregard, chercheur-clinicien et spécialiste en médecine nucléaire, a développé une approche en théranostique unique et personnalisée, dans laquelle chaque traitement est ajusté selon les caractéristiques du patient. Cette approche a fait l’objet d’essais cliniques concluants qui ouvrent la voie à d’autres études sur l’évaluation d’un nouveau radioisotope thérapeutique très prometteur en vue de traiter une plus grande variété de cancers.
 

Des retombées concrètes pour les patients

C’est dans le cadre d’essais cliniques menés par le Dr Beauregard que M. Marco Labrie est devenu l’un des premiers patients à avoir bénéficié de traitements en théranostique au CHU. Le cancer dont il souffre depuis plusieurs années l’affectait de plus en plus et l’approche novatrice a tout changé : elle lui permet de prolonger sa vie, littéralement. La Chaire de recherche hospitalière en théranostique découle de cette étude clinique; elle permettra d’aller beaucoup plus loin et, ultimement, de sauver davantage de vies, comme celle de M. Labrie. Mentionnons que, depuis plusieurs années, M. Labrie s’associe à la Fondation par le biais d’une initiative originale, Concert pour la vie, un événement-bénéfice qu’il organise afin de soutenir financièrement la recherche clinique en oncologie au CHU. Les fonds récoltés dans le cadre des prochaines éditions de Concert pour la vie seront destinés à la Chaire de recherche hospitalière en théranostique de la Fondation.

Pour tout savoir à propos de ces nouvelles chaires, cliquez ici

Découvrez l’histoire de Marco Labrie dans cette touchante vidéo-témoignage :




Laisser un commentaire
 Security code




Dernière révision du contenu : le 12 juillet 2021

Signaler une erreur ou émettre un commentaire