40 ans d’évacuations aéromédicales



Le 1er septembre 1981, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) mandatait l’Hôpital de l’Enfant-Jésus pour opérer un service d’évacuations aéromédicales. 

La création de ce nouveau service a été rendu possible grâce à plusieurs années d’efforts de la part du Dr Pierre Fréchette, un urgentologue de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus (HEJ) qui deviendra le premier directeur médical du service des évacuations aéromédicales du Québec (ÉVAQ) et directeur adjoint des services professionnels. 

Ce service assure depuis maintenant 40 ans le transport aérien des patients des régions éloignées du Québec souffrant de problèmes de santé urgents. ÉVAQ leur permet ainsi d’accéder à l’ensemble des soins de santé spécialisés et surspécialisés des centres hospitaliers de Québec et de Montréal.

ÉVAQ est aujourd’hui en pleine expansion et continue sa mission en étant le seul et unique programme de transport aéromédical publique québécois.
 

1981 : le Valentine-Lupien entame son service

Le premier avion-ambulance, le Valentine-Lupien, entame son service en septembre. Il s’agit d’un appareil DH-125 qui peut atteindre une vitesse de croisière de 750 km/h et possède une autonomie de vol de trois heures et demie. Il peut se poser sur une piste relativement courte de 1 220 mètres.

L’avion est ainsi nommé en l’honneur de Valentine Lupien, infirmière engagée en 1937 par le ministère de la Colonisation et des Terres et Forêts pour dispenser des soins médicaux dans une région nouvellement colonisée du nord du Québec. 


1987: un 3 000e patient est transporté 

Le 11 janvier, un 3 000e patient est transporté par ÉVAQ de Haute-Rivière vers Québec. Le service déploie ses ailes et transfère de plus en plus de patients. Le système de transbordement se perfectionne, notamment grâce à un escalier plus sécuritaire qui est utilisé depuis 1982.
 

1988 : adieu Valentine, bienvenue Challenger!Valentine_CFURG_800x354.jpg

Le Valentine-Lupien (avion jaune) est remplacé par un Challenger 601-1A (C-FURG) en 1988. Ce nouvel avion-ambulance est plus rapide, plus économique en carburant et possède une plus grande autonomie de vol. Les caractéristiques de ce nouvel avion per¬mettent d’améliorer le service d’évacuations aéromédicales.


1991 : après 10 ans d’opération, ÉVAQ a transporté 5 889 patients.


1998 : une première pour l’avion-hôpital

Sur les 425 appareils de ce genre au monde, l’avion-hôpital C-FURG est le premier Challen¬ger 601-1A à atteindre 15 000 cycles (soit 7 500 atterrissages et 7 500 décollages). En partenariat avec Bombardier, le Service aérien gouvernemental fait du développement pour les pièces de cet appareil, ce qui lui procure une reconnaissance internationale pour son savoir-faire en la matière. 


1999 : catastrophe à Kangirqsualujjuaq

Le 1er janvier, alors que quel¬ques centaines de personnes y célèbrent la nouvelle année, une école primaire est dé¬vastée par une avalanche à Kangirqsualujjuaq (Nord-du-Québec). Neuf personnes meurent et vingt-cinq sont blessées dans la tragédie. Rapidement, le transport des blessés vers les centres de Québec et de Montréal est organisé et effectué par le service ÉVAQ durant une semaine.

ÉVAQ soutien tous les centres hospitaliers et les dispensaires de la province lors de situation d’urgence.


2000 : un service de « navette multipatient »

En juillet, afin de désengorger l’avion- hôpital, un service de navette multipatient est instauré pour les usagers dont l’état de santé ne nécessite pas de soins urgents, mais qui doivent se rendre dans un centre où des services spécialisés sont offerts. La nouvelle navette fonctionne trois jours semaine. 


2001 : après 20 ans d’opération, le service a transporté 16 083 patients.


2006 : mise en place d’une centrale de coordination

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) mandate l’HEJ pour la création d’une centrale de coordination du transport sanitaire aérien. Cette centrale, basée à l’HEJ, commencera ses opérations à l’automne 2006.


2008 : départ à la retraite du Dr Pierre Fréchette
DrPierreFrechette_300x445.jpg

Après 40 ans de service à l’HEJ, le Dr Pierre Fréchette, pionnier et directeur médical d’ÉVAQ, prend sa retraite.


2009-2010 : ouverture du guichet d’accès en soins intensifs

L’année est marquée par la pandémie de grippe A(H1N1) qui entraîne la mise en place d’un guichet d’accès en soins intensifs pour le territoire du Réseau universitaire intégré de santé (RUIS) Laval. Afin d’en assurer la pérennité, le MSSS confie à la centrale de coordination ÉVAQ la gestion de ce guichet.   


2010 : restructuration du programme d’ÉVAQ 

ÉVAQ est officiellement intégré dans la structure de l’HEJ. Conséquemment, ÉVAQ fait désormais partie du département d’urgence de l’hôpital.

Après 30 ans d’opération, le service a transporté 52000 patients.


2012 : début de l’accompagnement parental pour un enfant de moins de 18 ans 

Les parents sont désormais autorisés à accompagner leur enfant de moins de 18 ans sur le service de navette.


2014 : mission spéciale!
Texas_350x197.jpg

L’ÉVAQ effectue occasionnellement des missions internationales lorsqu’un service est requis pour un patient et qu’il n’est pas offert au Québec. Ceci dit, ce type de mission est très rare : l’une des dernières a été effectuée en 2014 pour transférer un nouveau-né en difficulté au Texas Children’s Hospital de Houston. Sur la photo, le Dr Richard Bernier, directeur médical d'ÉVAQ depuis 2010.


2014-2015 : collaboration avec l’équipe de transport de néonatalogie du CHUL 

Les bébés de moins de 28 jours nécessitent des soins hautement spécialisés et une surveillance constante. En collaboration avec l’équipe de transport néonatal du CHUL, l’ÉVAQ développe un harnais de fixation pour les bébés voyageant en isolette pour effectuer leurs transferts aériens en toute sécurité. Ce projet permet à l’équipe de remporter un prix à la Soirée des Diamants du CHU de Québec-Université Laval.


2015 : Mission Noël dans le grand Nord
PereNoel_500x264.jpg

Chaque année, l’équipe d’ÉVAQ, en collaboration avec le Service aérien gouvernemental, procède à sa très attendue « Mission Noël » dans le cadre de laquelle des centaines de jouets, de vêtements chauds et d’articles de première nécessité sont distribués aux enfants du Nunavik. Cette idée a vu le jour il y a quelques années, alors que des membres de l’équipe d’ÉVAQ ont constaté le prix élevé des denrées et la faible disponibilité de jouets pour les enfants et ont décidé d’illuminer le Noël de ces derniers.


2016 : le service de « navette multi-patient » prend de l’expansion
Infirmiere_en_vol_350x263.jpg

L’infirmière Francine Giguère dans la cabine de l’avion de type DASH-300 qui permet de transporter davantage de patients lors d’un même vol, que ce soit vers les centres hospitaliers demandeurs ou receveurs. En effet, cette navette multipatient peut accueillir 20 patients assis, trois patients sur civière et un nouveau-né dans un incubateur. 


2018 : des isolettes pour préserver la chaleur des bébés et un accompagnement parental élargi
Equipe_incubateur_800x534.jpg

Afin d’optimiser la qualité des soins offerts aux bébés, des isolettes ÉVAQ sont mises à la disposition de tous les centres hospitaliers de la province. Elles permettent d’éviter plusieurs manipulations à haut risque et de les maintenir les bébés au chaud. Le risque d’incident est ainsi considérablement diminué.

Par ailleurs, un parent ou un membre de la famille peut désormais accompagner l’enfant durant le vol dans le service d’avion-hôpital.


2018 : depuis 2001, ÉVAQ a transporté 96 157 patients.


2019-2020 : plus de 7 687 usagers en un an!

Le nombre de patients transportés par le service d’ÉVAQ a bondi de 29 % en cinq ans dans la province.


2020 : déploiement de la Plateforme de coordination ÉVAQ

La centrale passe à l’électronique! Les demandes de transport aérien sont maintenant créées et acheminées à la centrale par l’entremise d’une plateforme électronique. C’est également avec ce nouvel outil que les infirmières de la centrale de coordination traitent les demandes. Toutes les informations utiles sont regroupées dans la plateforme et peuvent être consultées à distance.


2020 : premier protocole « maladie respiratoire infectieuse sévère » (MRIS) développé dans le cadre de la crise sanitaire de la COVID-19
Covid_500x324.jpg

L’équipe COVID ÉVAQ. Une équipe interdisciplinaire (médecins, infirmières, prévention et contrôle des infections et partenaires du Service aérien gouvernemental) a mis sur pied des procédures pour effectuer des transferts dans les cas de MRIS. La logistique reliée à ces transferts est énorme et a nécessité plusieurs heures de développement; les équipes ont été formées, l’aménagement des avions a été repensé, le nettoyage et la désinfection ont été renforcés, des listes de vérification pré et post-mission ont été établies, des outils d’analyse des demandes de transfert ont été développés pour assurer un triage efficace des patients et leur attribuer le bon service. 


2021 : ÉVAQ est récompensé!
HEJ_9779_EVAQ_800x381.jpg

L’équipe d’ÉVAQ reçoit une Mention contribution et influence sur les pratiques de soins de l’Ordre régionale des infirmières et infirmiers de Québec (ORIIQ) pour sa plateforme de coordination.


HEJ_9800_Carole_Hallee_350x466.jpg

Carole Hallée, l’infirmière ayant développé le protocole de transfert aérien de MRIS, remporte le prix « Excellence des soins 2021 » de l’ORIIQ.


Bombardier-601_interieurA.jpg

L’arrière de l’avion-hôpital Challenger.


Bombardier-601_interieurB.jpg

L’avant de l’avion-hôpital Challenger.




Laisser un commentaire



 Security code




Dernière révision du contenu : le 12 octobre 2021

Signaler une erreur ou émettre un commentaire