Programme promotion qualité : dimension milieu de travail



Le Programme promotion qualité vise à mettre en lumière les huit dimensions de la qualité et de faire rayonner les projets des intervenants du CHU de Québec-Université Laval (CHU) qui les incarnent. Ce mois-ci, nous vous présentons le projet d’organisation des soins infirmiers de la chirurgie d’un jour, qui s’illustre dans la catégorie « Milieu de travail : prenez soin de ceux qui s’occupent de moi ».

En 2019, des infirmières auxiliaires ont été introduites au service de chirurgie d’un jour, qui fait partie de la Direction chirurgie et périopératoire, de l’Hôpital Saint-François d’Assise. À cette époque, l’ensemble des infirmières auxiliaires travaillaient selon le même horaire, soit de 11 à 19 heures. Les infirmières auxiliaires ne sont pas autorisées à prodiguer exactement les mêmes soins et les mêmes actes que les infirmières et elles doivent donc se référer régulièrement à une infirmière pendant leur quart de travail.

Cependant, pendant certains moments de la journée, aucune infirmière n’était disponible pour répondre aux demandes des infirmières auxiliaires. À d'autres moments, l’une des infirmières pouvait être très sollicitée et se sentir incapable de répondre adéquatement à toutes les demandes. La définition des rôles de chacun devenait plus floue, et donc à respecter et à appliquer. De plus, les temps de pause et de repas variaient selon les individus, ce qui causait des désagréments. Un sentiment d’irritabilité et de la confusion ont fini par apparaître.  

Les décideurs du service de chirurgie d’un jour ont alors identifié que la gestion des ressources humaines était sous-optimale et que cela avait des conséquences sur les employés aussi bien que sur les usagers. Ils ont entamé une réflexion en identifiant les attentes et les objectifs d’amélioration. Ceci les a menés à la mise sur pied du projet d’organisation des soins infirmiers de la chirurgie d’un jour à l’automne 2022 pour assurer une continuité et une efficacité des soins prodigués aux usagers. Grâce à l’initiative de Mme Vicky Champagne, le projet a été mis en place au mois de septembre 2022. 
 

Des solutions…

La première solution qui a été retenue consistait à créer de trois à quatre dyades infirmière-infirmière auxiliaire par jour. La deuxième solution a été de modifier les horaires de travail des infirmières et des infirmières auxiliaires afin qu’il soit réparti à différentes heures dans la journée, soit de 6 à 14 h, de 10 à 18 h, de 11 à 19 h et de 14 à 22 h. La combinaison de ces deux solutions fait en sorte qu’une infirmière est toujours présente sur le terrain et donc que l’infirmière auxiliaire peut s’y référer au besoin.

De plus, ces intervenantes arrivent mieux à respecter leur champ de pratique respectif, puisque leurs rôles sont complémentaires et qu’en travaillant en équipe de deux, elles couvrent l’ensemble des connaissances nécessaires aux soins. Un horaire de repas et de pauses a également été créé afin que chacune sache quand elle peut quitter son service sans nuire à ses collègues ou à la prestation de soins. La continuité et l’efficacité des soins prodigués aux patients sont dorénavant préservées.

Pour que ce projet s’intègre adéquatement dans le milieu et apporter de nouvelles pratiques viables, l’adhésion de toutes les infirmières du département était requise. Donc, à partir des activités réservées à chaque titre d’emploi, le département a créé une formation pour tout le personnel concerné. Le but de cette formation était de faire une mise à jour des connaissances et d’assurer la compréhension des rôles. Chaque personne devait, au terme de cette formation, avoir compris son rôle, celui de ses collègues et la distinction entre les deux. 
 

Et des résultats!

Depuis l’implantation du projet d’organisation des soins infirmiers de la chirurgie d’un jour, le personnel (infirmière, infirmière auxiliaire, préposée aux bénéficiaires et agente administrative) de la chirurgie d’un jour éprouve une plus grande satisfaction au travail, puisque les lignes directrices sont plus claires et qu’il y a moins d’espace pour l’improvisation.

Les usagers ressentent également les bienfaits de cette nouvelle structure. Grâce à un horaire standardisé et à une définition de tâches claire, il est possible d’offrir et de prodiguer de meilleurs soins. Finalement, l’organisation en bénéficie également. 

Les résultats de l’implantation de ce projet ont su se démarquer à tel point que d’autres hôpitaux du CHU de Québec-Université Laval ont suivi l’initiative. Actuellement, l’Hôpital du Saint-Sacrement, l’Hôpital de l’Enfant-Jésus et L’Hôtel-Dieu de Québec sont en train d’intégrer cette inspirante initiative qui améliore les milieux de travail, la satisfaction des intervenants et les services aux usagers. 


1 mars 2023

Bonjour, le programme promotion qualité est là pour valoriser des projets qui ont comme objectif d'améliorer l'une des 8 dimensions de la qualité selon Agrément Canada. Ces nombreux projets proposent des changements dans les façons de faire, et cela vient toujours avec son lot de défis. Le programme promotion qualité n'est pas en place pour évaluer l'expérience individuelle de chaque intervenant, mais bien le résultat final d'un projet. Nous croyons sincèrement que celui-ci est un élément positif pour l'équipe actuelle; nous sommes désolées que votre expérience ait été autrement et nous espérons que vous êtes heureuse dans votre nouveau poste.

Par L'équipe du programme promotion qualité
28 février 2023

Mais c’est une blague cette article ????
J’ai travailler 8 ans en cdj et c’est à la dérive…. J’ai démissionné pour la surcharge et ce projet qu’il ne fonctionne pas . Comment dire des choses quand les salles sont même pas à leur 100 . N’importe quoi votre article .

Par Levasseur
Laisser un commentaire



 Security code