Contenu de la page.

Aperçu

Le nouveau complexe hospitalier

 

Situé sur le site de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, le projet du nouveau complexe hospitalier (NCH) regroupera l’ensemble des activités cliniques, de recherche et d’enseignement de L’Hôtel-Dieu de Québec combiné à celles de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus. Plus que du béton, le NCH est l’occasion unique de créer l’hôpital de demain. Chambres individuelles, capacités accrues de soin, aménagements lumineux, ajout d’espaces verts et équipements de pointe ne sont que quelques-uns des avantages que représente cette nouvelle construction.

 

Élaboré dans le cadre d’un processus unique de conception, le NCH place le patient au cœur de son action. Regroupant des équipes spécialisées, reconnues pour leur expertise et regroupées pour un travail en complémentarité et une communication améliorée, le nouvel hôpital deviendra un pôle de référence pour plusieurs spécialités, dont la néphrologie, la neurologie, l’oncologie et la traumatologie.

 

Cette construction est le résultat d’une volonté collective d’inspirer une vision d’avenir, d’innover dans la pratique médicale et la recherche mais surtout, de soigner encore mieux la population.

 

Soigner

Complexe hospitalier ultramoderne de classe mondiale, le NCH permettra de répondre aux besoins actuels et futurs en santé. D'une superficie de plus de 260 000 mètres carrés, le nouvel hôpital comptera 700 lits,  dont plus de 500 seront disponibles en chambres individuelles. De plus, le projet permettra de développer la médecine ambulatoire par une offre de service améliorée en médecine de jour, diminuant ainsi la durée moyenne des séjours dans les unités de soins.
Consultez tous les détails des bâtiments à venir.
 

Innover

Véritable pôle d’innovation, le NCH comprendra un nouveau Centre de recherche à la fine pointe de la technologie, l’ajout d’un cyclotron permettra la production d’isotopes médicaux pour la recherche et les soins. Pour les chercheurs, la possibilité de produire des radio-isotopes favorisera la réalisation de nombreux travaux de recherche novateurs dans des domaines variés, dont la recherche sur le cancer, les maladies dégénératives du cerveau, etc.

 

Inspirer

En misant sur des espaces lumineux, la création d’espaces verts contribuant à la réduction des îlots de chaleur dans le secteur et une architecture de qualité, le nouveau complexe hospitalier offre un environnement de qualité autant aux patients, à notre personnel qu’aux citoyens du quartier.

Le NCH est l’occasion unique de créer l’hôpital du futur. Il s’agit d’un gain majeur pour toute la population de Québec, mais aussi pour celle de l’est du Québec qui y recevra des soins spécialisés par des équipes reconnues pour leur expertise. 
 

Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. 

Les études urbaines 

 

Les études urbaines qui sont présentées dans ce document se préoccupent notamment de développement durable, de circulation, de transport et stationnement, d’ensoleillement, de force des vents, d’espaces verts et bien d’autres dimensions qui permettront la meilleure intégration possible du nouveau centre hospitalier au quartier. Toute proposition d’implantation fera nécessairement l’objet d’une évaluation urbaine pour en mesurer les impacts et, au besoin, aider à prendre les meilleures décisions.
 

Investissements totaux du projet

Le coût total estimé s’élève à 1,97 milliard de dollars, ventilés selon les modalités suivantes :

  • Gouvernement du Québec : 1,78 milliard de dollars;
  • CHU de Québec-Université Laval : 109,25 millions de dollars;
  • Fondation du CHU de Québec : 78 millions de dollars.

 

Le NCH à terme

À terme, le NCH dotera le CHU d’installations supplémentaires et d’une capacité accrue pour répondre aux besoins actuels et futurs de la population, qui vont en grandissant. Dans certains secteurs, notamment ceux associés au cancer, une croissance des besoins de 15 % est notée depuis 2011 et une augmentation des besoins allant jusqu’à 30 % est prévue d’ici 2025. Les avantages et gains cliniques se traduisent, notamment par l’ajout : 

  • de 36 lits à l’offre actuelle en santé physique, pour un total de 700 lits;
  • de plus de 300 chambres individuelles (passant de 31 % à 73 % des chambres individuelles) à l’offre actuelle des deux hôpitaux, ce qui porte le nombre à environ 500 sur les 700 lits disponibles;
  • de 8 salles d’opération, pour une capacité de 5 000 chirurgies de plus par année, réduisant ainsi la liste d’attente;
  • d’une dizaine de civières et fauteuils à l’urgence, permettant une prestation de soins améliorée et un séjour plus court;
  • d’un nouveau centre intégré de cancérologie : 
  • incluant un centre de radio-oncologie entièrement neuf comptant 12 appareils standards et spécialisés de traitement, soit 4 appareils de plus qu’actuellement en fonction;
  • permettant près de 39 000 consultations supplémentaires en oncologie et plus de 6 000 traitements d’hémato-oncologie de plus par année;
  • d’équipements en imagerie médicale permettant de réaliser quelques 20 000 examens supplémentaires annuellement;
  • des soins et services optimisés pour plusieurs clientèles dont la traumatologie, l’hémato-oncologie, la néphrologie, la radiothérapie, la clinique tertiaire en AVC, les sciences neurologiques, etc.

Le chantier en images

Présentement en travaux sur le site du NCH


Le chantier du NCH vue des airs le 15 mai 2019 

Présentement en planification 


Le chantier de la PCL vue des airs le 15 mai 2019 ​

Vue sur le chantier



Cliquez iciCe lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.Ce lien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour une version en plein écran de cette vue sur le chantier du NCH.

 

Faits saillants 

  • Le coût total du projet est assumé en majeure partie par le ministère de la Santé et des Services sociaux, à hauteur de 1,78 G$. Le reste est assumé par le CHU de Québec-Université Laval, avec un montant de 109,25 M$, et par la fondation de l’établissement, qui octroie une somme de 78,06 M$.

  • La superficie totale des nouvelles constructions s’élève à 180 693 mètres carrés. De plus, un réaménagement des locaux existant est prévu sur 27 492 mètres carrés.

  • Selon les échéanciers prévus, les travaux devraient s’échelonner jusqu’en 2025, de manière progressive : centre intégré en cancérologie, radio-oncologie et plateforme clinico-logistique en 2020; cyclotron et hôtellerie en 2022; bâtiment des soins critiques en 2023 et réaménagement de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus en 2025.

  • Un plan de transition a été mis en œuvre afin d’optimiser l’arrimage des activités dans le cadre de leur transfert vers le NCH.

Dernière révision du contenu : le 21 juin 2019

Signaler une erreur ou émettre un commentaire