Contenu de la page.

Recension quant à l'utilisation de l’échographie obstétricale pour le suivi d’une grossesse normale

13 mars 2017

L’échographie obstétricale est un examen médical permettant d’évaluer le bien-être du fœtus et de contribuer à une bonne prise en charge de la grossesse. L’Unité d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (UETMIS) du CHU de Québec-Université Laval (CHU) a produit un rapport qui visait à déterminer si l’utilisation des ressources en échographie obstétricale pour le suivi des grossesses normales au CHU est optimale.
 
Plusieurs sources d’informations ont été consultées pour la réalisation de ce projet d’évaluation, incluant les recommandations et les normes de bonnes pratiques de différentes organisations médicales portant sur l’usage de l’échographie obstétricale ainsi que les données administratives du CHU.
 
Dans l’ensemble, il ressort que l’utilisation de routine de l’échographie obstétricale au premier et au deuxième trimestre pour le suivi d’une grossesse normale constitue une pratique clinique acceptée et recommandée dans la majorité des guides de pratique clinique répertoriés. Le recours systématique à un examen par échographie au troisième trimestre d’une grossesse normale ne fait pas consensus entre les guides de pratique. L’échographie de routine au troisième trimestre n’apporterait pas de bénéfice significatif pour la mère ou l’enfant selon certains guides de pratique. Les résultats de l’enquête montrent que l’offre systématique d’une échographie pour la datation au 1er trimestre et la croissance fœtale au 3e trimestre est disponible seulement au CHU et dans deux des six hôpitaux participants. Une majorité de gynécologues-obstétriciens (90 %) sont d’avis que l’échographie devrait être offerte de routine au troisième trimestre alors que cette opinion est partagée par une faible proportion des médecins de famille (21 %). Les femmes enceintes au CHU ont eu en moyenne 3,65 échographies au cours d‘une grossesse normale avec une étendue d’un à huit. Pour 95 % des femmes sondées, le nombre d’échographies pendant leur grossesse était adéquat alors que 86 % considéraient qu’il ne serait pas acceptable de diminuer ce nombre.
 
En appréciant l’ensemble des données probantes, l’UETMIS recommande au CHU de maintenir son offre actuelle de services concernant le recours systématique à un examen d’échographie au premier et au deuxième trimestre d’une grossesse normale et de ne pas prescrire des échographies obstétricales de routine au troisième trimestre pour le suivi d’une grossesse normale, sans facteur de risque ou condition médicale. L’UETMIS suggère également que l’offre de services d’échographie obstétricale pour le suivi des grossesses normales soit protocolisée afin de mieux encadrer et standardiser la pratique médicale. De plus, il serait pertinent d’envisager des stratégies de gestion du changement de l’offre de services auprès de la clientèle, des professionnels et de l’organisation.

Le rapport

Dernière révision du contenu : le 20 mars 2017

Signaler une erreur ou émettre un commentaire