Contenu de la page.

Historique

1639

Trois Augustines provenant de Dieppe, en France, fondent le premier hôpital en Amérique du Nord : L’Hôtel-Dieu de Québec. Elles l’administreront jusqu’en 1962.
 

1914

Quatre religieuses de la communauté des Sœurs de Saint-François d’Assise de Lyon, en France, fondent l’Hôpital Saint-François d’Assise et y installent la première maternité francophone de Québec. L’Hôpital Saint-François d’Assise deviendra, en 1920, la toute première école d’infirmières de langue française à Québec.
 

1922

Le Dr Arthur Rousseau obtient l'appui du gouvernement et de l'archevêché pour la fondation d'un grand hôpital général doté d'une école pour former les futurs médecins, soit l’Hôpital du Saint-Sacrement. Les religieuses de L'Hôtel-Dieu de Québec en acceptent la charge, puis les Sœurs de la Charité de Québec en acceptent la succession en juin 1927 et deviennent propriétaires de l'hôpital.
 

1923

Fondé par la Dre Irma LeVasseur, l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, d’abord destiné aux soins des enfants malades, devient rapidement un hôpital général, puis un centre spécialisé et surspécialisé. 
 

1954

Le gouvernement fédéral inaugure l’Hôpital Sainte-Foy pour répondre aux besoins des anciens combattants des Forces canadiennes de la région militaire de Québec. En 1968, sa propriété est transférée au gouvernement du Québec et il devient le Centre hospitalier de l’Université Laval (CHUL). Respectant sa mission première, le CHUL met sur pied le Foyer des vétérans en 1972 et la Maison Paul-Triquet en 1987, deux résidences de soins prolongés pour anciens combattants. La Clinique TSO, spécialisée dans le traitement de problèmes de santé mentale associés au stress vécu lors de missions des forces armées verra le jour en 2004.
 

1995

La Régie régionale de la santé et des services sociaux (RRSSS) crée le Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ) en fusionnant L’Hôtel-Dieu de Québec, l’Hôpital Saint-François d’Assise et le CHUL et le Centre hospitalier affilié universitaire de Québec (CHA) en fusionnant l’Hôpital de l’Enfant-Jésus et l’Hôpital du Saint-Sacrement. L’objectif de la RRSSS est de concentrer les activités hyperspécialisées de niveau tertiaire de la région. 
 

2012

Le CHUQ et le CHA regroupent leurs forces et deviennent le CHU de Québec. Cette fusion volontaire vise à favoriser une organisation optimale des services de santé, simplifier l’accès aux soins et mettre en place les conditions nécessaires pour que les équipes travaillent encore plus étroitement, de façon mieux intégrée et plus efficace. Le CHU de Québec regroupe alors cinq hôpitaux, soit le CHUL, les hôpitaux de l’Enfant-Jésus, du St-Sacrement et de St-François d’Assise et L’Hôtel-Dieu de Québec. Quatre centres de soins sont également sous la responsabilité du CHU de Québec : le Centre de pédopsychiatrie, le Centre de traitement en santé mentale dans la communauté, la Clinique TSO (traumatisme lié au stress opérationnel) et la Maison Paul-Triquet. 
 

2015

L’Assemblée nationale du Québec adopte le projet de loi no 10 visant à modifier l'organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l'abolition des agences régionales. Cette dernière modifie la structure du CHU de Québec et la responsabilité des quatre centres de soins est transférée au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale nouvellement créé. La désignation du CHU de Québec est alors modifiée pour CHU de Québec-Université Laval.

Dernière révision du contenu : le 4 avril 2017

Signaler une erreur ou émettre un commentaire