Contenu de la page.

Mode de fonctionnement du comité d’éthique clinique

Pour tenir compte de l’envergure et de la diversité du CHU de Québec-Université Laval tout en permettant un processus efficace et imputable, vos questions d’éthique cheminent à trois niveaux :

 

1. Répondants locaux

Ces personnes sont des intervenants du milieu respectés par leurs pairs, ayant possiblement un rôle de formateur dans les programmes universitaires, avec un intérêt ou une formation en éthique clinique. Les répondants locaux :

  • sensibilisent leur milieu à la dimension éthique de la réalité hospitalière;

  • offrent une oreille attentive aux problèmes soulevés dans leurs milieux;

  • font un premier repérage des enjeux éthiques;

  • collaborent à la consultation en éthique clinique;

  • réfèrent au besoin aux éthiciens cliniciens ou au comité d’éthique clinique;

  • accompagnent les équipes traitantes.
     

2. Éthiciens cliniciens

Ces derniers sont au carrefour des activités en éthique clinique. Les éthiciens cliniciens :

  • facilitent les relations entre tous les intervenants;

  • répondent aux demandes de consultation en éthique clinique;

  • donnent de l’enseignement;

  • supportent les répondants locaux dans leurs besoins;

  • accompagnent les équipes traitantes.

 

3. Comité d’éthique clinique

Ce comité :

  • répond aux demandes d'avis qui lui viennent du bureau d’éthique clinique;

  • effectue un suivi des questions soulevées en première et deuxième lignes d’intervention (répondants locaux et éthiciens cliniciens);

  • procure un forum de discussion et de ressources aux acteurs de première et deuxième lignes;

  • élabore des instruments de formation à propos des questions qu'il estime importantes;

  • diffuse et explique les avis du comité aux membres du personnel afin de maintenir un lien vivant avec le milieu.

Dernière révision du contenu : le 4 octobre 2016

Signaler une erreur ou émettre un commentaire